France

À Beyrouth, le besoin d’une enquête internationale

Quatre jours. C’est le délai pour le moins ambitieux que les autorités libanaises se sont fixé pour établir les responsabilités dans la double explosion du port de Beyrouth qui a dévasté l’est de la capitale et causé plus de 137 décès et plus de 5 000 blessés, dans un bilan encore provisoire.

→ À LIRE. Emmanuel Macron accueilli en sauveur dans un Liban en colère

Selon Charbel Wehbé, le tout récent ministre libanais des affaires étrangères nommé lundi 3 août, « les coupables de ce crime affreux de négligence seront punis par un comité de juges ». La tension est telle que le ministre de l’intérieur, Mohamed Fahmi, a mis sa démission dans la balance, si « au moins trois personnes responsables n’étaient pas identifiées » par la commission d’enquête administrative présidée par le premier ministre Hassan Diab. La veille, il avait affirmé que « le Liban a toutes les compétences nécessaires » pour mener l’enquête.

Le gouvernement a, entre-temps, réclamé l’assignation à résidence des personnes responsables du stockage jusqu’à la fin de l’enquête.

En visite dans la capitale libanaise ce jeudi, Emmanuel Macron a réclamé une enquête internationale «transparente». Il a aussi annoncé la tenue d’une conférence d’aide internationale pour le Liban «dans les tout prochains jours».

La thèse de l’accident par négligence privilégiée

Les autorités du pays avancent la thèse d’un accident par négligence. Mardi, les 2 750 tonnes de nitrates d’ammonium entreposées dans le hangar n° 12 du port de Beyrouth auraient explosé à la suite d’un incendie provoqué par des travaux de soudures qui étaient en cours sur l’un des portails de l’entrepôt, selon un service de sécurité. Une telle cargaison se trouvait au port depuis 2014, sur décision judiciaire.

À l’époque, le Rhosus, un navire battant pavillon moldave et provenant de Géorgie, avait fait escale à Beyrouth en raison de problèmes techniques, alors qu’il s’apprêtait à rallier le Mozambique avec ces 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium dans ses cales. Interdits de reprendre la mer, le bateau et sa cargaison avaient été saisis par la justice libanaise.

Mercredi 5 août, le quotidien libanais al-Akhbar indiquait que la Sûreté de l’État aurait mené une enquête, il y a quelques mois, après laquelle elle avait mis en garde les autorités contre le danger de conserver une telle quantité de nitrate d’ammonium sur le port. De son côté, le directeur des douanes, Badri Daher, a exhibé six lettres envoyées à la justice, dans lesquelles il demandait au juge des référés de réexporter le nitrate d’ammonium vers un État tiers ou de vendre la cargaison à un industriel. « La justice ne nous a pas écoutés », affirme-t-il dans une interview au quotidien L’Orient-le-Jour.

Un hashtag, « Pendez-les tous »

Dans la classe politique, on se renvoie la balle. Et de plus en plus de voix s’élèvent pour réclamer la création d’une commission d’enquête internationale. « Qui peut vraiment croire que ces produits avaient été oubliés depuis six ans ? », a lancé le chef des Forces libanaises, Samir Geagea.

→ REPORTAGE. ​​​Beyrouth : après les explosions, la dévastation et un goût de colère

Le leader druze, Walid Joumblatt, a souligné « ne pas faire confiance à une enquête locale » et « réclamer une commission d'enquête internationale pour connaître la vérité concernant la catastrophe ». La ministre de la justice, Marie-Claude Najm, a demandé de son côté, « l’assistance d’experts internationaux ».

Pendant ce temps, la colère monte dans les rues de Beyrouth. Un hashtag, « Pendez-les tous » circule sur les réseaux sociaux, appelant à une révolte contre les dirigeants dans leur ensemble, jugés responsables de la catastrophe. « Ça suffit, plus de pardon, plus d’excuses, en quelques minutes, et surtout trente ans de corruption et d’incompétence, ils ont ravagé notre ville », s’écriait, mercredi 5 août, Roula, une habitante de Beyrouth qui a perdu plusieurs amis dans le drame.

Football news:

Lors de la coupe du monde 1950, les amateurs des États-Unis battent l'Angleterre. L'entraîneur des américains a comparé ses joueurs aux moutons et l'auteur du but gagnant a disparu
Dan Henderson a fait ses débuts pour Manchester United à 23 ans. Il joue 141 matchs en prêt
Shaka Hislop: Beaucoup de joueurs noirs ne voient pas l'intérêt des cours d'entraîneur, estimant qu'ils ne seront pas convoqués pour un entretien
Barcelone a offert à Norwich 5 millions de livres pour le loyer d'Aarons
Il devrait, il ne devrait pas, mais il le fera. Il semble que Suarez ait passé l'examen de passeport de l'UE de manière malhonnête-le schéma a été révélé par écoute électronique
Le Gris sur Benzema: un joueur Exemplaire et merveilleux. Pas sûr que Deschamps l'appellera à nouveau en équipe nationale
Agent Bale: le Real doit embrasser le sol sur lequel Gareth marche pour ce qu'il a accompli au Club