France

Agressée parce qu'elle porte une jupe, une jeune strasbourgeoise dénonce l'immobilisme des témoins

Élisabeth, 22 ans, a été prise à partie, insultée et agressée par trois hommes en pleine rue parce qu'elle portait une jupe. Elle regrette que personne autour d'elle n'ait eu de réaction.

"Un des trois hommes me dit regardez cette pute en jupe". Élisabeth, 22 ans, étudiante à Strasbourg, a été agressée en pleine rue ce vendredi 18 septembre, visiblement à cause de sa tenue vestimentaire. La jeune femme a confié à nos confrères de France Bleu Alsace avoir été abordée par trois hommes alors qu'elle rentrait chez elle.

Pas de réaction des passants

"Je me permets de répondre 'pardon'. Là, ils me répondent : 'Tu te tais salope et tu baisses les yeux'. Deux m'attrapent chacun par un bras et le troisième me donne un coup de poing au visage. Et après, les trois s'enfuient", a expliqué la victime, qui confie également avoir été frappée au visage.

D'après elle, une quinzaine de personnes ont assisté à son agression mais aucune n'est intervenue. "C'est ce qui me révolte le plus dans l'histoire", explique Élisabeth, qui assure que personne n'a prévenu la police ou n'est venu prendre de ses nouvelles après le départ de ses agresseurs. La jeune femme a porté plainte.

Football news:

Jürgen Klopp: d'abord Oliver n'a pas vu le moment, puis VAR a oublié les règles. Et les conséquences ne sont venues que pour Van Dyck et Thiago
Favre sur la défaite de la Lazio: le Borussia manquait de détermination. Nous avions besoin d'un jeu exceptionnel et nous ne l'avons pas fait
Lampard 0-0 contre Séville: je Pense que les deux équipes sont satisfaites du match nul
Tuchel Pro 1-2 avec Manchester United: le PSG n'était pas sur le terrain en première mi-temps. Un des pires jeux de l'équipe
Ole-Gunnar sulscher: Quand on va vers une équipe où Neymar et Mbappé doivent bien se défendre et où le gardien doit aider
Barcelone a prolongé ses contrats avec Piqué, ter Stegen, Langle et de Jong
Ronald Koeman: Red Peake est une punition trop sévère. Mais Barcelone a bien joué en minorité