France

Attentat à Nice : un deuxième homme interpellé

Renforts sécuritaires

Le renforcement des mesures de sécurité autour des lieux de cultes chrétiens sera "fort" en ce week-end de la Toussaint. Les établissements scolaires seront aussi particulièrement protégés alors que la rentrée des vacances aura lieu lundi.

Deux semaines après l’assassinat de l’enseignant Samuel Paty, décapité pour avoir montré à ses élèves des caricatures du prophète Mahomet dans le cadre d’un cours sur la liberté d’expression, la tension est grande entre la France et une partie du monde musulman.
 

L’enquête sur l’attentat jihadiste contre une église jeudi à Nice a conduit à l’interpellation de deux hommes.

Le premier, un homme de 47 ans, soupçonné d’avoir été en contact avec l’assaillant a été placé jeudi en garde à vue. Mais "il n’aurait pas de lien avec l’attaque", a ensuite indiqué vendredi une source proche de l’enquête. 

Un deuxième homme a été interpellé entre 18h30 et 19 heures vendredi à Nice et placé en garde à vue. Âgé de 35 ans, il est soupçonné "d’avoir côtoyé l’auteur des faits la veille de l’attaque.

Arrivée en France quelques heures avant

Le parcours de tueur, un Tunisien de 21 ans dont le pronostic vital est "toujours engagé" vendredi soir et qui est donc "inaudible, se précise. 

De sources française et italienne, il est arrivé clandestinement en Europe par l’île italienne de Lampedusa, le 20 septembre. Puis il a débarqué sur le continent, à Bari (Italie), le 9 octobre, où il aurait reçu un ordre de quitter le territoire sous sept jours.

Sa trace est alors perdue, jusqu’à mercredi, quand il appelle son frère Yassine, à Sfax, en Tunisie. "Il est arrivé en France (mercredi) aux alentours de 20 heures. Il a dit qu’il allait en France car pour le travail c’est mieux", a raconté vendredi Yassine Issaoui, incapable de comprendre la dérive de ce frère qu’il avait vu se tourner vers la religion depuis environ deux ans, après avoir lancé un petit débit d’essence informel.

De source proche de l’enquête, on table aussi sur une arrivée du jeune homme à Nice "24 à 48 heures avant l’attaque".

Puis c’est à 08H29, jeudi, qu’il est vu entrant dans la basilique Notre-Dame de l’Assomption de Nice. À 08H57, il est neutralisé par une équipe de la police municipale. En moins d’une demi-heure, il a tué trois personnes.

L’assaillant a-t-il agi seul ?  La recherche d’éventuels complices pourrait avancer grâce aux deux téléphones portables retrouvés près de Brahim Issaoui, avec un coran.


 

Football news:

Je n'ai pas vu la Grandeur de Maradona. Mais je ne peux pas arrêter de penser à lui
Carvajal manquera 4 matches du Real Madrid et prévoit de revenir au Derby avec l'Atlético
Messi a toujours beaucoup marché sans ballon. Le meilleur de tous, ce problème a été résolu par Guardiola
Trent sur le calendrier de l'APL: il faut changer quelque chose. Nous n'avons pas le temps de récupérer, cela entraîne des blessures
Emir Kusturica: Ronaldo est l'idéal, a gagné beaucoup d'argent, mais où est sa personnalité? Que peut-il dire? Rien
Maradona est le meilleur dribble avec un nombre phénoménal de buts et d'aides. Mais est-il vrai qu'il a gagné la Serie A seul?
Championnat D'Italie. La Juventus affrontera Benevento, l'Atalanta Miranciuca contre Vérone, l'inter Milan face à Sassuolo