France

Au Lavandou, un voleur poignarde son complice

Deux cambrioleurs ont mis sens dessus dessous une villa au Lavandou. Éméchés, ils ont fini par se bagarrer. Même les gendarmes ont été menacés.

Deux sans papiers, âgés d’une trentaine d’années, ont été condamnés ce vendredi par le tribunal correctionnel de Toulon pour des délits commis dans la nuit de mardi à ce mercredi au Lavandou.

Le duo a été reconnu coupable d’une "tentative de vol" et d’un "recel de vol". L’un des mis en cause était également jugé pour des violences commises au préjudice de son complice. Lors de son interpellation, il avait également menacé deux gendarmes avec un couteau de cuisine.

Les deux hommes, venus de Marseille, ont jeté leur dévolu sur une maison inoccupée de l’avenue de la 1re-DFL, dans un quartier résidentiel de la station balnéaire varoise. « J’ai un peu bu, c’est tout. Je n’ai rien fait", a affirmé l’un des prévenus par l’intermédiaire d’une interprète en langue arabe.

Il apparaît que les deux hommes ont vidé plusieurs bouteilles d’alcool (vodka, vin rosé) et se sont même préparé un plat de lentilles.

Quand les policiers municipaux sont arrivés, ils ont vu les deux hommes qui se bagarraient. L’un a crié « au voleur !" avant de prendre la fuite sautant par-dessus la clôture de la propriété. Une valise remplie d’objets volets a également été appréhendée.

Les gendarmes de Bormes-les-Mimosas n’ont pas tardé à arriver à leur tour. Ils ont découvert l’intérieur de la maison « en grand désordre, avec des traces de sang", a témoigné un militaire devant le tribunal.

C’est alors qu’ils ont constaté la présence de l’un des protagonistes. « Il était porteur d’un couteau, le visage et les mains ensanglantés. Il était hors de lui et est venu vers nous en faisant des moulinets [avec sa main armée]", a mimé le gendarme.

Un tir de pistolet à impulsion électrique aura suffi à neutraliser le forcené.

Le thorax perforé

Le second suspect a été interpellé plus facilement après que des riverains ont successivement signalé sa présence dans leurs jardins. Il avait aussi laissé beaucoup de sang derrière lui.

Il avait reçu un coup de lame au visage et dans le thorax. Son complice l’aurait accusé de lui avoir soustrait 50 euros, selon leurs premières déclarations. Mais, au procès, les deux hommes sont revenus sur leurs auditions. « On avait peur, on a dit oui à tout ce que nous ont demandé les gendarmes…" Et de nier l’ensemble des faits reprochés, y compris les évidences.

L’auteur des coups de couteau a été condamné à deux ans de prison ferme. Son complice à quatorze mois. Le tribunal a aussi ordonné cinq ans d’interdiction de territoire.

Deux gendarmes menacés à l’arme blanche, représentés par Me Cécilia Cabri, seront indemnisés à hauteur de 500 euros chacun.

Football news:

Neymar, Mbappé et Paredes sont les joueurs les plus importants du PSG contre le Bayern. Pochettino a pris en compte les erreurs du premier match
Le patron du Borussia sur City: Ils ont dépensé un milliard d'euros en joueurs en 5 ans. Qui d'autre est capable de ça? Pepu ne devrait pas critiquer les autres clubs
L'arbitre Howard Webb et Bibiana Steinhaus se sont mariés
Presnel Kimpembe: le PSG a une âme. Le Club ne cesse de croître. Je suis fier
Lothar Matthäus: le Bayern pense à Nagelsmann comme le successeur de Flick
Di Maria à propos du Bayern Munich: le PSG a passé la meilleure équipe de la saison Dernière
Conceição sur le départ de Chelsea: Je suis fier des joueurs de Porto. Nous avons joué un match fantastique