France

Auto/Moto - 24H du Mans - 24 Heures du Mans : seule la pluie pour dérégler la belle mécanique Toyota ?

Au circuit de la Sarthe

Tout sauf une surprise. Double tenant du titre et grand favori à sa succession, Toyota domine pour le moment la 88e édition des 24 Heures du Mans. Sur un circuit de la Sarthe déserté par les spectateurs en raison du Covid-19 – le huis-clos total a été décrété – et dans une ambiance morose, les Japonaises font le boulot pour le moment, la TS050 n°7 devant la n°8.

Passage au garage pour la Toyota n°8

A 22h30 et après 123 tours de piste, Mike Conway, Kamui Kobayashi et José Maria Lopez possédaient un tour d’avance sur le trio Buemi-Hartley-Nakajima, contraint de rentrer au garage durant une dizaine de minutes au coucher du soleil pour un problème de refroidissement de freins. Rappelons que l’an dernier, Conway, Kobayashi et Lopez avaient vu la victoire s’envoler au profit de l’autre équipage «Toy» (Fernando Alonso à la place de Brendon Hartley) après une crevaison survenue à une heure de l’arrivée. La chance a-t-elle tourné ? Il est trop tôt pour le dire.

»LIRE AUSSI - 24 Heures du Mans : la course en direct

Avant cette péripétie, la firme nipponne avait déroulé son plan comme prévu depuis le départ de la course à 14h30. Malgré la «balance de performance» (BoP), conçue pour ralentir les voitures les plus rapides et donc réduire les écarts, l’écurie suisse Rebellion est distancée par les doubles tenants du titre mais la R13 n°1 (Menezes-Nato-Senna) n’accuse plus que 29 secondes de retard sur la Toyota n°8 après l'arrêt au garage de cette dernière et les multiples neutralisations. La n°3 (Berthon-Deletraz-Dumas) suit de loin, à trois tours.

La pluie, qui a fait son apparition dans certains secteurs du long circuit de la Sarthe (13,626 km), pourrait cependant rebattre les cartes avec plusieurs averses attendues dans la nuit. De quoi donner encore un peu plus de piment à la catégorie LMP2 où quatre voitures se tiennent en onze secondes avec l’Oreca n°32 de United Autosports (Brundle-Owen-Van Uitert) en tête. Après un début de course calamiteux (problème de fuite d'eau) pour sa dernière apparition en LMP2 avant sa montée dans l'élite l'an prochain, l'Alpine n°36 du trio Laurent-Negrao-Ragues s'accroche tant bien que mal à la 16e place.

Football news:

Lucescu sur la défaite de la Juventus: Peut-être, 0:2-beaucoup pour un tel match. Ils ont très bien joué
Le pic peut manquer le match avec la Juventus en raison de la suppression dans le jeu avec Ференцварошем
Gnabry a contracté le coronavirus. Le Bayern joue demain avec l'Atlético
Faty a marqué 2 buts avant le 18e anniversaire
Messi a marqué la 16e saison consécutive de la Ligue des Champions et a répété le record de Giggs
Brunu n'a pas marqué le penalty du PSG dès le premier essai, mais l'arbitre a demandé à être Interrompu en raison de la sortie de Navas de la ligne de but
Cooman est le cinquième entraîneur à avoir dirigé 6 équipes en Ligue des Champions