France

Batailles homériques pour sauver le cinéma français

An employee removes movie posters outside The Max Linder Cinema Theatre in Paris on June 18, 2020, ahead of the re-opening of cinema halls and theatres, as France eases lockdown measures taken to curb the spread of the Covid-19 pandemic (novel coronavirus). (Photo by STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

STÉPHANE DE SAKUTIN/AFP

Par Jacques Mandelbaum et Nicole Vulser

Publié aujourd’hui à 00h38

Réservé à nos abonnés

EnquêteAlors que la fréquentation des salles reste timide en raison de la pandémie de Covid-19 et de l’absence des blockbusters, des négociations s’engagent pour forcer les plates-formes de vidéo à la demande américaines à financer le secteur.

Essoré, le cinéma tente de survivre à une fréquentation en salle encore à mille lieues de son étiage habituel. En France, ce combat se double de bagarres homériques pour que les plates-formes de vidéo à la demande américaines financent enfin le septième art.

Le retour du public, placé sous le régime terrorisant de la pandémie de Covid-19, reste brinquebalant. Depuis la réouverture des salles de cinéma, lundi 22 juin, et jusqu’à la fin août, seulement 12,61 millions d’entrées ont été vendues. Soit 73 % de moins qu’en 2019 sur la même période. C’est le syndrome du serpent qui se mord la queue : peur des rassemblements en lieux clos chez le public, rétention des films porteurs chez les distributeurs. Cette spirale négative s’accroît par l’absence des blockbusters hollywoodiens qui concentrent ordinairement le flux des spectateurs.

Lire le récit :

Véritable test planétaire, le film Tenet, de Christopher Nolan, sorti par Warner, mercredi 26 août, a tout de même engrangé, depuis, 207,5 millions de dollars (175 millions d’euros) au box-office. En France, il a constitué, avec 809 600 spectateurs lors de son premier week-end d’exploitation, le meilleur démarrage en salle de l’année 2020. Rien n’est gagné pour autant : Warner vient de déprogrammer la sortie prévue mercredi 30 septembre de son autre blockbuster, Wonder Woman 1984, de Patty Jenkins.

Lire la chronique :

Les distributeurs français qui ont joué le jeu et sorti des films en salle cet été restent mi-figue, mi-raisin. Alors que Tout simplement noir, de Jean-Pascal Zadi, a réalisé un coup d’éclat en salle, beaucoup d’incertitude demeure ailleurs. Ainsi Alexandra Henochsberg, directrice d’Ad Vitam, a-t-elle propulsé plus tôt que prévu la comédie Effacer l’historique, de Benoît Delépine et Gustave Kervern, le 26 août, face à Tenet. « Je suis très contente du résultat. Tout le métier observait à la loupe cette sortie, qui donnait un peu le “la” de la rentrée », dit-elle. Dans une période sombre, le film a réalisé 320 000 entrées en deux semaines.

Lire l’enquête :

Sa société a pourtant perdu 50 % de son chiffre d’affaires depuis le confinement et ne sortira qu’un tiers des films prévus cette année. Alexandra Henochsberg s’interroge sur « l’envie du public de l’art et essai de retourner en salle. Il fallait déjà avant la pandémie un alignement d’étoiles exceptionnel pour réussir une sortie de film d’auteur, imaginez aujourd’hui… »

De même, Jean Labadie, PDG de la société de distribution Le Pacte, a sorti La Daronne, de Jean-Paul Salomé, avec Isabelle Huppert, mercredi 9 septembre, « dans un marché très affecté par la pandémie, avec 40 % de spectateurs en moins par rapport à la même période en 2019 ». Il réalise un bon résultat – plus de 130 000 spectateurs au mercredi 16 septembre –, qui reste toutefois « très en dessous de ce que nous aurions pu faire », dit le producteur.

Il vous reste 75.25% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Football news:

Faty a marqué 2 buts avant le 18e anniversaire
Messi a marqué la 16e saison consécutive de la Ligue des Champions et a répété le record de Giggs
Brunu n'a pas marqué le penalty du PSG dès le premier essai, mais l'arbitre a demandé à être Interrompu en raison de la sortie de Navas de la ligne de but
Cooman est le cinquième entraîneur à avoir dirigé 6 équipes en Ligue des Champions
Messi passe sa 17e saison en Ligue des Champions pour Barcelone. C'est le record du Club
Pirlo est le 3e entraîneur de l'histoire de la Juve à remporter son premier match à l'extérieur en Ligue des Champions, après Capello et Lippi
Джорджиньо Wijnaldum: Pickford est allé dans débile tacle glissé. Le Milieu de terrain de Liverpool, Georgiinho weinaldum, a parlé de la blessure du défenseur Virgil Van Dijk lors du match contre Everton