France

Bordeaux-Toulouse : un grand Poussin préserve le nul

Le contexte

Chaud. Et pas seulement à cause de la température de la cuvette d’Armandie. Les deux équipes du soir se présentaient sans victoire au compteur après deux matchs amicaux chacune. Deux nuls pour Toulouse, un nul et une défaite pour les Girondins : une victoire était attendue, du moins espérée.

Il faut dire que la dernière confrontation amicale entre Toulouse et Bordeaux disputée dans l’antre du SUA, en juillet 2011 également en match préparatoire, avait tourné en faveur des Girondins (3–2). C’était un autre temps, une autre époque. Neuf ans plus tard, le TFC est en Ligue 2. Les Girondins, eux, sont toujours à l’étage au-dessus. Et tous deux sont désormais sous bannière américaine. Un derby à plus d’un titre. Chaud on vous dit.

Sud Ouest
 © Crédit photo : Thierry Breton

Le match

La pelouse du stade Armandie a été copieusement arrosée avant la rencontre. Des promesses de jeu rapide, au sol… Las. 0–0. La seconde aurait pu être plus prolifique. Sauf que Gaëtan Poussin, aligné 90 minutes, a sorti le grand jeu. Il n’a pas tremblé face au penalty de Koulouris (60e) et a préservé le résultat nul en repoussant un tir à bout portant d’Antiste en fin de match.

Avant ça, les nombreuses approximations techniques, compréhensibles en cette période de rodage, ont privé de spectacle les 2 800 spectateurs présents.

Les Girondins, portés par un Pardo bien installé en milieu de terrain, s’offraient la première frappe de la partie par Mendy (13e) sans faire trembler un Maxime Dupé peu inquiété du reste. Le remuant trio offensif (Oudin, Briand, Mendy) aligné par Paulo Sousa en première période ne parvenait pas à couper les centres (8e, 17e, 20e).

Le TFC connaissait le même manque de précision, même si la tête de Leya Iseka qui est venue heurter la transversale (40e) restait la meilleure occasion du premier acte.

Sud Ouest
 © Crédit photo : Thierry Breton

De retour des vestiaires, Paulo Sousa a fait confiance au même Onze, à deux éléments près, Mara venant juste s’insérer en piston et Koscielny en défense centrale. Le vice-capitaine des Girondins a offert le premier coup franc au début de la seconde période. Face au but à l’entrée de la surface, Max-Alain Gradel ne cadre pas. Hwang et Maja ont bien essayé de secouer la défense toulousaine mais sans succès. Les Girondins s’en sont donc remis aux mains sûres de Poussin pour enchaîner un troisième match amical sans succès, certes, mais sans défaite non plus. Même si ce soir à Agen, les Bordelais ont eu chaud.

La fiche technique

Lieu : Agen (stade Armandie). Arbitre : Olivier Thual. Spectateurs : 2 800

Mi-temps : 0–0

Bordeaux

1re mi-temps Poussin – Cardoso, Mexer, Lauray (Koscielny, 45e) – Lacoux, Pardo, Otavio, Poundjé (Mara, 45e) – Oudin, Briand ©, Mendy

Carton jaune : Lauray (37e)

2e équipe à la 60e Poussin – Kwateng, Baysse, Koscielny ©, Traoré – Zerkane, Pardo, Mara – Hwang, De Préville, Maja

Toulouse Dupé – Moreira (Diarra, 60e), Gabrielsen ©, Diakité, Amian – Saïd (Antiste, 43e), Sangaré, Koné – Adli (Sanha, 60e), Ngoumou (Gradel 45e), Leya Iseka (Koulouris, 45e)

Remplaçants Goicoechea, Diarra, Sanha, Koulouris, Antiste, Rogel, Taoui, Zobo, Gradel, Rouault, Gonçalves.

Football news:

Quel gardien a pris Chelsea? Édouard Mendy, 6 ans, était sans emploi, impressionné par le tchèque et remplacera Kepa
L'entraîneur-chef de Manchester United, Ole-Gunnar sulscher, a déclaré que le milieu de terrain Donny Van de Beck était le seul transfert du Club par cette fenêtre
L'AC Milan veut signer l'attaquant Bude-Glimt Heuge. Il leur a marqué en Europa League jeudi
Rivaldo: Barcelone ne sera pas facile sans les buts de Suarez
Munir de Séville a forcé la FIFA à réécrire les règles. Maintenant, les joueurs peuvent changer d'équipe
Lampard parlera à Kepa et Caballero après la signature de Mendy
Ralph Rangnick:Havertz-Cruyff Je ne vois pas de points faibles dans son jeu