France

Christine Bravo cash : pas de participation à des émissions sans être payée

De passage dans "On refait la télé" (RTL)n le 23 mai 2020, Christine Bravo a expliqué refuser toute invitation d'une émission de télévision si elle n'était pas rémunérée. La chroniqueuse de 64 ans considère "normal" pour une chaîne de payer ses invités.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook

De passage dans On refait la télé (RTL), le samedi 23 mai 2020, Christine Bravo était venue défendre son nouveau projet touristique de croisières culturelles et historique. Questionnée par Eric Dussart, la chroniqueuse a évoqué l'un de ses principes : ne jamais participer à une émission de télévision si on ne la rémunère pas.

"On dit que vous refusez de participer à une émission en tant qu'invitée si vous n'êtes pas payée", a commencé l'animateur radio. "C'est totalement vrai !, a-t-elle assumé. Je ne vois pas pourquoi, je vais arriver deux heures avant un tournage, passer une heure et demi au maquillage, à la coiffure, à attendre, à aller aux répét'. En plus c'est souvent des émissions enregistrées qui, à l'antenne dure deux heures, mais qui en tournage, en dure quatre, donc moi je vais passer la journée gratuitement à la télévision pour rien, alors que j'y suis invitée sans arrêt !"

Pour Christine Bravo, apparaître dans une émission de télévision fait partie de son travail. Le faire gratuitement serait donc du bénévolat. "En gros, mon travail, ça serait de gratuitement travailler tous les jours. Et je rentre chez moi, je bouffe comment ?", a questionné la chroniqueuse des Grosses Têtes (RTL).

Question prix, "Christine Bravo s'adapte"

Alors, comment s'adaptent les producteurs d'émissions au budget serré ? "Ils n'ont pas le choix", a répondu la chroniqueuse de 64 ans. Quant à son prix, par émission, "Christine Bravo s'adapte", a-t-elle assuré. "Ils [Les producteurs, NDLR] proposent des enveloppes et pas qu'à moi. Quand quelqu'un vient pour parler d'une actualité, ça fait une promotion phénoménale, avec quatre ou cinq millions de personnes, c'est quand même la moindre des choses qu'il y aille gratuitement. Mais quand ils prennent des invités pour travailler, c'est-à-dire pour les faire marrer, ils ont des tarifs un peu comme en radio", a expliqué Christine Bravo, toujours sur RTL.

"Je ne sais pas combien sont payés vos experts, mais il y a des émissions de radio où les gens sont très bien payés, dont les Grosses Têtes, on y est très bien payés. Je pense qu'il est normal que la télévision rémunère des gens qui vont amuser le téléspectateur", a-t-elle conclu.

Football news:

Barcelone rachètera pour 4,5 millions d'euros 70% des droits sur l'attaquant de 19 ans de São Paulo Maya
Martin Edegor: la Sociedad veut aller en Ligue des Champions, c'est un rêve. Il est difficile de lutter contre le Real Madrid et le Barça, mais avec le reste, nous pouvons
Le Havrais de Newcastle Longstaff est proche de passer à l'Udinese. Son salaire augmentera de plus de 30 fois
Le défenseur du Milan Duarte a été blessé. Il s'agit de la deuxième blessure du Club depuis la reprise des entraînements
Lyon a racheté Toko-Ekambi à Villarreal pour 11,5 millions d'euros
Coach Porto: des Matches sans supporters, comme une salade sans vinaigrette. Pas de vinaigre, d'huile et de sel
Défenseur de Newcastle Yedlin: Nous n'exigeons en aucun cas que la vie des noirs soit plus importante que celle des blancs. Juste pour que nous soyons traités comme des égaux