France

Colonies de Cisjordanie: Trump signe un chèque en blanc à l’État hébreu

ANALYSE - Cette décision, annoncée sans préavis, est en complète contradiction avec la position défendue par la communauté internationale

Donald Trump, mardi à Washington.
Donald Trump, mardi à Washington. Evan Vucci/AP

En annonçant lundi qu’ils ne considéraient plus les colonies israéliennes dans les Territoires palestiniens comme «systématiquement illégales», les États-Unis viennent d’abandonner un principe qu’ils défendaient depuis plus de quarante ans, et de semer une nouvelle fois la confusion dans l’épineux dossier israélo-palestinien.

«La construction de colonies israéliennes en Cisjordanie n’est pas en soi en contradiction avec la loi internationale», a expliqué lundi le secrétaire d’État américain Mike Pompeo. «Dire que l’établissement de colonies de peuplement civiles est incompatible avec le droit n’a pas fonctionné, et n’a pas fait avancer la cause de la paix, a-t-il justifié. La dure vérité est qu’il n’y aura jamais de solution juridique au conflit, et les arguments sur le fait de savoir qui a tort ou raison au regard du droit international n’apporteront pas la paix.»

Le chef de la diplomatie américaine a aussi rappelé que le conflit israélo-palestinien était un «problème politique complexe,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 79 % à découvrir.

PREMIUM

Abonnez-vous pour 1€ seulement

annulable à tout moment