France

Confinement : qui pourra continuer à travailler ?

ÉCLAIRAGE - À la veille du reconfinement, beaucoup de questions se posent, notamment concernant le travail. Si le télétravail est préconisé, il n'est pas possible pour tout le monde.

À deuxième vague, deuxième confinement. Emmanuel Macron a annoncé cette nouvelle mesure forte le mercredi 28 octobre, au vu de la forte progression de l'épidémie en France. Un confinement certes, mais plus souple que le premier, laissant la possibilité à certains employés de se rendre sur leur lieu de travail.

Le télétravail reste préconisé, lorsqu'il est possible de travailler depuis chez soi. Mais les services publics, les usines, les exploitations agricoles, le BTP et  les chantiers continueront de fonctionner. En effet, pour ces derniers le télétravail n'est pas du tout envisageable. Ils continueront de se rendre au travail comme d'habitude car "l'économie ne doit ni s'arrêter ni s'effondrer", expliquait le président de la République. 

Pour aider ces travailleurs à aller au travail, les écoles maternelles, primaires, les collèges et les lycées resteront ouverts pour les enfants. En revanche les universités ferment leurs portes, contraignant les étudiants à suivre les cours à distance.

La rédaction vous recommande
Lire la suite

Commentaires

Football news:

Gasperini sur la défaite de l'Atalanta: les Joueurs ont perdu. Nous payons plus pour les matchs de l'équipe nationale que pour la Ligue des Champions
Neymar sur le match nul contre Bordeaux: le PSG a joué timidement. Si on ne gagne pas, ce sera aussi difficile en Ligue 1 qu'en Ligue des Champions
Le Real a commencé avec alavés: un Nacho stupide et une passe sauvage de courtois - encore une fois la défaite
20 obus de la Seconde guerre mondiale ont été trouvés sur la base de Roma
Zidane s'incline 1-2 contre alavés: le Début de match est le pire pour le Real Madrid de la saison. Nous manquons de stabilité
Net le penalty! Oh mon dieu. Ramos et Carvajal sur la chute de kala-Hazard dans le match avec Алавесом
L'ex-arbitre Andujar Oliver: Marcelo a tiré les cheveux, il fallait mettre 11 mètres. Il n'y avait pas de penalty sur Hazard