Ça change à l’école. Alors que l’épidémie repart à la hausse en France, le ministère de l’Intérieur a annoncé de nouvelles règles dans les classes en cas d’élève porteur du Covid-19. Les écoles maternelles et élémentaires sont concernées.

Lorsqu’un enfant sera testé positif, sa classe pourra « continuer de se tenir normalement pour les autres élèves, qui ne sont plus considérés comme cas contacts », a indiqué le ministère dans un communiqué. Jusqu’à présent, si un élève était considéré comme « cas contact », il ne pouvait revenir à l’école que si un test, réalisé sept jours après le dernier contact avec le cas confirmé, était négatif.

Objectif : faire baisser les fermetures de classe

« Le protocole d’identification des personnes cas contacts, leur isolement éventuel, la fermeture possible de classes, voire d’écoles, sera toutefois appliqué lorsqu’il y aura au moins trois cas confirmés dans la même classe » venant de différentes familles, poursuit le ministère. Par ailleurs, un enseignant de maternelle ou de primaire portant un masque et ayant côtoyé un élève non-masqué positif au Covid-19 ne sera plus considéré comme un cas contact et ne sera plus invité à s’isoler, précise-t-il.

Ces nouvelles règles s’appuient, précise le ministère, sur un avis du Haut conseil pour la santé publique (HSCP) daté de jeudi, selon lequel « les enfants sont peu à risque de forme grave et peu actifs dans la transmission du SARS-CoV-2 ». Ces évolutions avaient été esquissées en fin de semaine par le ministre de la Santé Olivier Véran. Elles visent à faire baisser les fermetures de classe pour cause de Covid-19. Selon les derniers chiffres officiels, 89 établissements scolaires – publics et privés sous contrat – sont actuellement fermés en France en raison de cas de contamination par le coronavirus (sur un total de 61.500), dont 76 écoles.