France

Coronavirus. Le Royaume-Uni rapatrie 32 passagers du Diamond Princess

Les passagers britanniques du paquebot Diamond Princess, placé en quarantaine dans le port de Yokohama, ont été évacués vers le Royaume-Uni où ils seront placés sous surveillance médicale.

Le Royaume-Uni a commencé à rapatrier des Britanniques qui se trouvaient sur le bateau de croisière Diamond Princess, placé en quarantaine dans la banlieue de Tokyo à Yokohama (Japon) en raison de l’épidémie de nouveau coronavirus, a annoncé le gouvernement.

« Nous pouvons confirmer que le vol d’évacuation du Japon a maintenant décollé avec 32 passagers britanniques et européens à bord », a tweeté le ministère des Affaires étrangères britannique dans la nuit de vendredi à samedi. L’avion « devrait arriver au Royaume-Uni samedi matin », (heure locale au Royaume-Uni), a précisé le Foreign Office.

Des soignants et des représentants du gouvernement britannique se trouvent également dans l’avion.

L’avion doit atterrir à la base militaire de Boscombe Down près de Salisbury, dans le sud-est de l’Angleterre. Les passagers seront ensuite placés 14 jours en quarantaine.

L’épidémie de Covid-19 a déjà fait plus de 2 200 morts et a contaminé plus de 75 000 personnes en Chine et plus de 1 100 ailleurs dans le monde.

Le bateau de croisière Diamond Princess reste le plus important foyer de contagion hors de Chine. Sur 3 711 personnes se trouvant initialement dans le paquebot, plus de 630 ont contracté le coronavirus et deux sont décédées.

Le navire avait été placé en quarantaine le 5 février après un cas de coronavirus détecté à Hong Kong chez une personne qui s’était auparavant trouvée à bord.

Des centaines de passagers ont été autorisées à débarquer cette semaine après des tests négatifs.