France

Coronavirus : un restaurant asiatique d'Île-de-France victime de tags racistes

C'est un nouveau signe du regain de racisme visant la communauté asiatique en France depuis le début de l'épidémie du coronavirus. Le Parisien révèle que le Yuki, un restaurant japonais de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) tenu par une famille d'origine chinoise, a été la cible de tags racistes.

Avertis par la police, prévenue par des clients de l'Hyper Casher voisin, les propriétaires de l'établissement ont découvert peint en lettres blanches sur la devanture "Coronavirus, dégage, virus", dimanche matin. "On est choqué, évidemment. Jamais on avait imaginé ça à Boulogne-Billancourt. Mon oncle est dans ce restaurant depuis 20 ans et il n'a jamais entendu une remarque raciste d'un client", a commenté Xu, le neveu du gérant, dans les colonnes du Parisien.

Lire aussi #JeNeSuisPasUnVirus : ne stigmatisons pas les Chinois !

#JeNeSuisPasUnVirus

Cet acte a également "choqué" plusieurs clients de l'Hyper Casher voisin selon le boucher du magasin : "Je l'ai vu en arrivant, j'ai trouvé ça stupide, vraiment, c'est n'importe quoi. Franchement c'est méchant", a-t-il déclaré. Sous le hashtag #JeNeSuisPasUnVirus, de nombreuses personnes asiatiques ont déjà témoigné de l'augmentation des insultes ou des remarques racistes depuis le début de l'épidémie du coronavirus, via les réseaux sociaux. Mais aucun commerce n'avait été jusqu'à présent visé de la sorte. 

Lire aussi Coronavirus : le robot – presque – meilleur ami de l'homme

"Nous sommes inquiets parce qu'on a l'impression que ça ne fait que commencer. On voit bien les commerçants chinois qui sont en difficulté à Paris", a ajouté Xu, en faisant notamment allusion à la baisse de fréquentation dans les restaurants asiatiques, relayée par plusieurs médias comme franceinfo. Les propriétaires du Yuki ont porté plainte et ont nettoyé la devanture de leur restaurant dans la journée. Il n'est pas précisé si l'établissement était ouvert ce dimanche soir, comme c'est habituellement le cas.