France

Dépistage du coronavirus : les longs délais entravent-ils la lutte contre la propagation du virus ?

Obtenir un rendez-vous pour se faire dépister du coronavirus peut parfois prendre quelques jours. Idem pour obtenir les résultats. Des délais qui peuvent freiner la lutte contre la propagation du virus. 

Les raisons pour se faire tester sont nombreuses : impression de ressentir les symptômes, départ en voyage imminent, opération à venir ou simplement l’envie d’être rassuré. Depuis la généralisation des tests, beaucoup de Français se présentent dans les centres de dépistage, même sans ordonnance depuis l’arrêté du 25 juillet. 

En raison de cette forte demande, les délais pour obtenir un rendez-vous se rallongent. Il faut souvent compter 48 heures pour avoir les résultats, parfois plus. Une situation inquiétante, pouvant ralentir la lutte contre l’épidémie.

Les malades renoncent à se faire tester

Sur les réseaux sociaux, de nombreuses photos et vidéos de file d’attente interminables ont circulé. Impressionnantes, pouvant durer parfois des heures, elles peuvent avoir un effet dissuasif d’aller se faire tester. C’est ce que craignent les professionnels de santé : face à une démarche trop lourde et contraignante, les patients qui seraient réellement atteints du Covid-19, renonceraient à se faire dépister. Et cette logique se vérifie encore davantage avec les malades asymptomatiques, qui ne voient aucun intérêt de se faire tester alors même qu’ils ne ressentent aucun symptôme.

Le refus de s’isoler

Le confinement paraît aujourd’hui être un lointain souvenir. Les activités du quotidien ont repris leur cours : les bars, restaurants, cinémas ont rouvert. Et certains, même s’ils présentent quelques symptômes sérieux ou légers, appréhendent d’être à nouveau isolés. Conséquence : tant qu’ils ne sont pas testés, ils poursuivent normalement leurs activités habituelles, un phénomène notamment constaté chez les jeunes. Seule la preuve d’un test positif les amène à rester chez eux et à se "reconfiner", pour se soigner et protéger les autres. 

Identifier les malades rapidement pour stopper la propagation

Un des moyens les plus efficaces pour lutter contre la propagation du virus est le "contact-tracing" : identifier toutes les personnes qui ont pu être en contact de près ou de loin de la personne infectée. D’après une étude du magazine The Lancet, repérée par FranceInfo, le délai entre l’apparition des symptômes et la révélation des résultats doit être inférieur à un jour pour endiguer l’épidémie. Autrement dit, lorsque les résultats des tests sont publiés plusieurs jours après leur révélation, cette méthode s’avère inefficace. 

"Si le test est retardé de deux jours, le R0 peut être maintenu en dessous de 1 à la seule condition qu’au moins 80% des cas contacts soient identifiés et tracés dans la journée. La stratégie de recherche des cas contacts devient donc inefficace si elle est déclenchée trois jours après l’apparition des symptômes", écrit la revue. Un patient contaminera au moins une personne si la liste des individus qu’il a fréquentés n’est pas établie sous 3 jours.

Le délai d’une prise de rendez-vous peut prendre quelques jours, l’obtention des résultats également. La démarche peut donc parfois s’étendre sur près d’une semaine… Bien plus de temps qu’il n’en faut pour propager le virus.

Football news:

Jürgen Klopp: l'activité de Transfert montre les ambitions de Chelsea
Andrea Pirlo: je suis à la Juve et je travaille avec une équipe pleine de Champions. Je n'ai aucun doute, seule certitude
Le rap marseillais écoute même Zidane. La ville est imprégnée de hip-hop et le Club promeut les rappeurs en herbe
Leicester a loué Under jusqu'à la fin de la saison
Robertson à propos de Messi: il sera considéré comme l'un des meilleurs de l'histoire avec Maradona et pelé quand il mettra fin à sa carrière
Giggs Pro Manchester United: Palace était meilleur et voulait gagner plus fort. Ils pourraient marquer encore
Manchester United a communiqué avec les agents de Telles. Le joueur va insister sur le départ de Porto