France

Des guitares, des femmes et de la littérature à l’affiche de quatre festivals

Le lundi, le service Culture du « Monde » propose aux lecteurs de « La Matinale » un choix de concerts, de festivals, de clips, de disques…

Par Sylvain Siclier

Temps de Lecture 4 min.

Article réservé aux abonnés

LA LISTE DE LA MATINALE

Comme annoncé dans notre précédente liste, nous vous proposons une seconde sélection de festivals de musique qui présentent des thématiques et une ligne artistique précises. En voici quatre, organisés de mi-mars à début avril, qui mettent plus particulièrement en avant les artistes féminines ou un instrument.

Women in Jazz, le festival de « Jazz magazine », à Paris, du 19 au 21 mars

Affiche du festival Women in Jazz. DR

C’est la 5e édition du festival organisé par le mensuel Jazz magazine, fondé en 1954. Avec pour ligne directrice la mise en avant des artistes féminines, pas seulement chanteuses, même si pour la présente édition les interprètes vocales sont majoritaires. Le festival sera lancé jeudi 19 mars, dans la belle salle du Bal Blomet avec deux formations, le duo formé par la percussionniste et chanteuse Natascha Rogers et le guitariste Anthony Jambon puis Abraham Reunion, formation familiale avec Cynthia Abraham au chant, Clélya Abraham au piano, Zacharie Abraham à la contrebasse et Arnaud Dolmen à la batterie. Puis c’est à L’Alhambra, que se déplace le festival les deux soirées suivantes. Vendredi 20, avec le trio expérimental Baa Box, mené par la chanteuse Leïla Martial, qui vient de recevoir le Prix du jazz vocal de l’Académie du jazz, puis le quintette de la batteuse Anne Paceo. Et samedi 21 avec la guitariste et chanteuse Térez Montcalm qui sera notamment accompagnée par le guitariste Jean-Marie Ecay et dont il est annoncé qu’elle aura plusieurs invitées.

Women in Jazz, du 19 au 21 mars. Bal Blomet, 33 rue Blomet, Paris 15e, jeudi 19 mars, de 20 € à 25 €. Alhambra, 21 rue Yves-Toudic, Paris 10e, vendredi 20 et samedi 21 mars, de 28 € à 60 €.

Guitares au beffroi, à Montrouge, du 20 au 22 mars

Affiche du festival Guitares au Beffroi. DR

Festival en même temps que salon de présentation et de démonstration, Guitares au beffroi, à Montrouge (Hauts-de-Seine), annonce son propos dans son intitulé. La guitare, sous toutes ses formes. Electrique, acoustique, à six cordes ou plus, venant de longues traditions de lutherie dans sa construction comme attentive aux plus récentes trouvailles technologiques. Avec en plus, dans le cadre du salon, des modèles d’amplificateurs, de pédales d’effets sonores, de multiples accessoires… Des instruments et du matériel que les amateurs pourront non seulement admirer mais aussi essayer.

Côté festival, Guitares au beffroi s’intéresse à tous les genres avec lors de son ouverture, vendredi 20 mars, le chanteur et émérite guitariste Dick Annegarn et une nuit de la guitare classique avec notamment Fu Ping Liu, Gérard Abiton et Jérémy Jouve. Le lendemain, samedi 21, rendez-vous avec Axel Bauer, pour une virée rock et pop, et le 22 spécial blues avec le guitariste, joueur de banjo et de mandoline Harrison Kennedy, le violoncelliste Vincent Segal et l’harmoniciste Jean-Jacques Milteau.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.