France

Deux documentaires et deux podcasts : les meilleurs contenus à la demande

Chaque samedi, « La Matinale » propose une sélection de programmes à voir ou écouter en différé.

Temps de Lecture 4 min.

Article réservé aux abonnés

LA LISTE DE LA MATINALE

Cette semaine, alternez le son et l’image avec notre sélection de documentaires et de podcasts. Côté télévision, Arte et France 2 proposent en replay deux passionnantes enquêtes, l’une historique, l’autre contemporaine. Côté son, Europe 1 et France Inter lancent deux nouveaux podcasts originaux particulièrement réussis.

« Meurtre au consulat » : enquête sur la mort du journaliste Jamal Khashoggi

Extrait de « Meurtre au consulat », documentaire de Martin Smith et Linda Hirsch. REUTERS / ARTE.TV

Le 2 octobre 2018, le journaliste saoudien Jamal Khashoggi était assassiné dans le consulat de son pays à Istanbul (Turquie). Seize mois plus tard, le journaliste américain Martin Smith, qui parcourt le Moyen-Orient depuis vingt ans pour l’émission d’investigation « Frontline » (sur la chaîne américaine PBS), livre le fruit de son enquête dans un solide et glaçant documentaire en deux parties. Le film montre comment Jamal Khashoggi, d’abord soutien du régime – il estime par exemple que la guerre au Yémen est nécessaire –, a été progressivement transformé en dangereux opposant par Riyad. Pour le comprendre, Martin Smith s’intéresse à la personnalité de Mohammed Ben Salman, dit « MBS », le prince héritier qui a pris les rênes du royaume d’Arabie saoudite. Surveillance des réseaux sociaux, harcèlement, intimidations, purges… Pas à pas, le film dévoile les arcanes du nouveau pouvoir, capable d’ordonner l’emprisonnement, la torture ou l’assassinat de quiconque s’autorise à commenter sa politique, la neutralité faisant même office de trahison. Mouna El Mokhtari

« Meurtre au consulat », documentaire de Martin Smith et Linda Hirsch (Etats-Unis, 2019, 2 × 55 min). Disponible sur Arte.tv jusqu’au 18 mars.

La « Baby Division » d’Hitler, des adolescents criminels dans une guerre sans morale

Extrait de « Baby Division, les adolescents soldats d’Hitler », documentaire de Julien Johan. MARANES EDITIONS

Construit à partir d’archives filmées inédites colorisées et de témoignages de survivants, le passionnant documentaire de Julien Johan met l’accent sur l’histoire aussi brève que sanglante de la 12e division blindée SS, composée majoritairement de 20 000 très jeunes soldats, 15 % de ses effectifs seulement ayant dépassé la vingtaine. Envoyés en France pour contrer le futur débarquement, les jeunes SS commettent un premier massacre début avril 1944, dans le village d’Ascq. A la suite d’un acte de sabotage de la Résistance, 86 hommes sont abattus par les gamins. Ce n’est que le début d’une descente aux enfers où la morale n’a pas sa place. « Les ados, c’étaient les pires ! Ils nous tiraient dans le dos », se rappelle un vétéran britannique qui les a combattus dans le bocage normand. Alain Constant

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.