France

DIRECT. Virus en Chine : les mesures prises en France, le dernier bilan

DIRECT. Virus en Chine : les mesures prises en France, le dernier bilan Le mystérieux virus ayant déjà fait quatre morts en Chine continue d'inquiéter. En France, Santé publique France a mis en place un dispositif de surveillance renforcée et les médecins français ont reçu des consignes.

L'essentiel

  • Depuis le début du mois de janvier, un mystérieux virus, né sur un marché de Wuhan, prolifère sur le territoire chinois. Proche du SRAS, le virus se manifeste par des symptômes proches de la grippe. Ces derniers jours, le nombre de cas ont considérablement augmenté, passant de 45 la semaine dernière, à 291, au moins, selon le dernier bilan.
  • Ces dernières heures, les nouvelles inquiétantes se sont succédé. La Chine a fait état d'un sixième mort, au lendemain des conclusions de l'expert chinois qui a annoncé que le virus était bien transmissible entre humains.
  • Des cas de personnes contaminées ou suspectées de l'être ont été recensés en Thaïlande, au Japon, en Corée du Sud et dernièrement en Australie, où un homme récemment rentré de Wuhan a été placé à l'isolement, chez lui, à Brisbane.
  • En France, point de panique, mais une extrême vigilance. Des mesures ont été prises : les médecins ont été priés d'orienter tout patient "présentant une infection respiratoire aiguë" et ayant voyagé récemment à Wuhan vers le Samu et Santé publique France a dit s'être déclarée en état de "vigilance".
  • L'Organisation mondiale de la santé (OMS) tiendra une réunion d'urgence en son siège de Genève ce mercredi, afin de "déterminer si l'épidémie constitue une urgence internationale de santé publique", a annoncé l'organisation, citée en France par l'AFP.

En direct

Taiwan vient s'ajouter, ce mardi, à la liste des pays comptant au moins un habitant touché par le virus né en Chine. Une Taïwanaise, vivant à Wuhan et de retour dans son pays ce lundi, a été identifiée après avoir présenté les symptômes du virus, proches de ceux de la grippe. Il s'agit d'une femme d'une cinquantaine d'année, précise l'AFP. Arrivée à l'aéroport de Taipei avec de la fièvre, toussant et la gorge douloureuse, elle a d'elle-même alerté les agents des services de quarantaine, comme l'a précisé le Centre pour le contrôle des maladies (CDC).

Ce mardi à la mi-journée, on a appris que deux nouvelles personnes étaient décédées, après avoir contracté le virus mystère qui prolifère en Chine. C'est le maire de Wuhan, ville d'originie du virus, qui l'a annoncé. Cela porte le bilan à six personnes.

Le virus inconnu contracté par plusieurs centaines de Chinois depuis début janvier fait partie des coronavirus. Cette famille de virus englobe plusieurs pathologies, que ce soit chez l'homme ou l'animal, allant d'un simple rhume à d'autres symptômes plus graves. Dans le cas de ce virus, les personnes touchées ont été atteintes par des troubles respiratoires et des symptômes proches de ceux constatés lors d'une grippe ou d'une pneumonie.

Cette inquiétant virus n'est pas sans rappeler le Sras, pour syndrome respiratoire aigu sévère. Il s'agit également d'un coronavirus, qui a la particularité d'avoir déjà frappé la Chine, avec des conséquences dévastatrices entre novembre 2002 et mai 2003, période à laquelle plus de 700 personnes avaient perdu la vie. Toutes avaient contracté des maladies infectieuses des poumons.