France

Discours de Macron : annonces et nouvelles restrictions ce mercredi 28 octobre ?

Discours de Macron : annonces et nouvelles restrictions ce mercredi 28 octobre ? MACRON. Deux semaines après avoir annoncé le couvre-feu, Emmanuel Macron pourrait de nouveau prendre la parole pour faire de nouvelles annonces ce mercredi 28 octobre.

[Mis à jour le 27 octobre 2020 à 10h06] Semaine décisive au plus haut sommet de l'Etat. Emmanuel Macron, qui a annulé des déplacements, préside pas moins de deux Conseils de défense en deux jours, ce mardi et ce mercredi, pour décider de la réponse à apporter à la recrudescence très inquiétante du Covid-19 en France. Des annonces seront faites, sans qu'il soit pour l'instant certain que ce soit de la part du chef de l'Etat ou d'un autre membre de l'exécutif. Mais peu importe, finalement : les nouvelles restrictions arrivent, c'est désormais acté, et pourraient même être appliquées dès ce week-end, croit savoir Franceinfo.

Le Premier ministre est également en première ligne dans cette semaine décisive puisqu'il reçoit, à tour de rôle à Matignon, syndicats de salariés, représentants des chefs d'entreprise, présidents de l'Assemblée et du Sénat, responsables des principaux partis d'opposition... Mais concrètement, que va annoncer le gouvernement ce mercredi ? "Il faut s'attendre à des décisions difficiles", prévenait dès mardi matin Gérald Darmanin, interrogé par Franceinfo.

Trois scénarios sont envisagés par l'exécutif, selon BFMTV. Le premier, le moins probable, est celui d'un reconfinement total du pays, qui ne serait pas une décision démesurée selon le stricte critère sanitaire - tant la situation se dégrade -, mais Emmanuel Macron "craint son impact économique et psychologique", indique la chaîne info. Autre possibilité : les reconfinements locaux. Là encore, ce n'est pas l'option privilégiée car contrairement à la première vague du Covid, on observe une relative uniformité dans la propagation du virus sur le territoire. Enfin, et il s'agirait du scénario le plus probable, le gouvernement envisagerait de renforcer considérablement le couvre-feu. Il serait avancé à 19 heures la semaine, voire même plus tôt, et il serait généralisé le week-end. RTL, de son côté, croit savoir que seuls Paris, Lyon et Marseille seraient concernées par ce couvre-feu durcit. Verdict ce mercredi soir.

Les allocutions d'Emmanuel Macron

Le 14 octobre dernier, Emmanuel Macron avait accordé une nouvelle interview à TF1 et France 2. Le chef de l'Etat en avait profité pour annoncer de nouvelles mesures concernant la lutte contre la propagation du Covid-19. C'est ce jour-là qu'il avait annoncé l'instauration du couvre-feu, d'abord dans neuf métropoles françaises, avant qu'il soit élargi à plusieurs départements. Emmanuel Macron avait également invité les Français à respecter la règle de "6 personnes", visant à limiter à 6 personnes, donc, les personnes à recevoir chez soi ou avec qui se mettre à table. Autres annonces énoncées ce 14 octobre : chômage partiel réactivé pour l'hôtellerie, la restauration, l'événementiel, le tourisme et le sport et entrée en scène d'une nouvelle application, TousAntiCovid.

Emmanuel Macron dans le 20 Heures de France 2 et TF1, mercredi 7 octobre s'exprimait depuis  Saint-Martin-Vésubie, l'une des communes les plus touchées par la tempête Alex, dans les Alpes-Maritimes. Il avait annoncé que dans un premier temps, 100 millions d'euros allaient être débloqués pour un fonds de reconstruction. Une "conférence des financeurs" va également être mise en place "pour que l'État, la région, le département, la métropole et toutes les communes qui peuvent contribuent, afin que la solidarité nationale et locale se mobilise".

Emmanuel Macron avait également évoqué la situation sanitaire du pays, avec un virus qui "circule plus vite depuis plusieurs semaines". Il envisageait d'"aller vers plus de restrictions, comme celles qu'on a pu connaître dans les Bouches-du-Rhône et pour Paris et la petite couronne", en particulier dans les zones où le coronavirus progresse rapidement et touche les personnes âgées. "La stratégie est aussi de responsabiliser nos concitoyens. Nous ne sommes pas, et nous ne serons pas pour plusieurs mois, dans un temps normal. Il faut être responsables les uns des autres, il faut prendre soin de nos aînés, de nos soignants, qui sont sous une très forte pression", avait-il ajouté.

Le 21 juillet 2020, Emmanuel Macron était intervenu dans le JT de TF1 lors d'une interview qui avait pour objectif l'explication du plan de relance européen décidé par l'UE 24 heures plus tôt. Le chef de l'Etat avait alors révélé que sur les 450 milliards d'euros de ce plan, 40 milliards étaient consacrés à la France, et que cette somme allait notamment servir à la transition écologique, au tourisme, au financement des régions, au numérique, ou encore à l'embauche des jeunes. "Ce sont des choses très concrètes, et cela va toucher la vie de nos concitoyens",  avait promis Emmanuel Macron ce soir-là, ajoutant que cette dette serait assumée par les pays ensemble et qu'elle serait lissée dans le temps. "Pour la première fois, les pays vont emprunter de l'argent pour le répartir entre eux selon leurs besoins", avait-il précisé.

Le mardi 14 juillet dernier, Emmanuel Macron s'était adressé aux Français lors d'une grande interview accordée à TF1 et France 2. Le chef de l'Etat a été interrogé pendant plus d'une heure par Léa Salamé et Gilles Bouleau et s'est s'exprimé sur le plan de relance économique, la crise sanitaire du Covid-19, les accords sur les salaires pour les soignants trouvés dans le cadre du Ségur de la Santé, la réforme des retraites relancée, mais aussi sur le remaniement ministériel, qui a fait l'objet de critiques de l'opposition et d'associations féministes. L'intervention d'Emmanuel Macron en vidéo, en intégralité :

Mi-juin, Emmanuel Macron s'était exprimé pour définir le tempo du processus de déconfinement. Il avait alors listé une série de mesures, notamment pour que les enfants et adolescents français retournent à l'école.

Très attendu par des Français désireux d'en savoir plus sur le prolongement du confinement, le discours du 13 avril a permis à Emmanuel Macron de faire le point sur la propagation de l'épidémie du Covid en France et d'annoncer une première phase de déconfinement pour le 11 mai. L'allocution en intégralité :

C'est un discours un peu spécial auquel s'était livré Emmanuel Macron ce 25 mars 2020. En plein confinement et alors que le coronavirus était en phase ascendante sur le pays, le président s'était déplacé à l'hôpital militaire de campagne de Mulhouse (Haut-Rhin), où il avait pris la parole devant les Français. Dans une zone de la France particulièrement touchée par le Covid-19, Emmanuel Macron avait rendu hommage à "l'ensemble des femmes et des hommes qui sont en deuxième ligne et qui permettent à nos soignants de soigner, et au pays de continuer à vivre". A noter qu'il s'agit de la première fois où le chef de l'Etat était apparu masqué.

Lors de son allocution du 16 mars 2020, Emmanuel Macron avait annoncé aux Français le début du confinement débutant dès le lendemain. "Les réunions amicales, familiales, les déplacements dans les parcs ne seront plus autorisés", avait-il indiqué, répétant que le pays était entré "en guerre" contre le coronavirus. Le discours dans son intégralité :

A l'occasion de son discours du 12 mars 2020, Emmanuel Macron, l'air grave, avait annoncé la fermeture des crèches, des établissements scolaires et des universités, qui avait pris effet quatre jours plus tard. Le chef de l'Etat avait également communiqué sur le maintien des élections municipales les 15 et 22 mars, avant que le second tour ne soit finalement reporté quatre jours après. Appel à la mobilisation du système sanitaire, report de la trêve hivernale et chômage partiel avaient été les grands sujets abordés par Emmanuel Macron ce jour-là.

Football news:

L'ex-président du Barça Laporte participera aux nouvelles élections
Antonio Cabrini: Maradona serait toujours en vie si elle jouait pour la Juventus. L'amour de Naples était fort mais malsain
Ferguson sur la charité de Rashford: Fiction pour un jeune homme. C'est lui qui doit me donner quelques conseils
Le joueur de Preston, double-потрогавшего adversaire pour les organes génitaux, été éliminée sur le match 3 pour le comportement agressif
Directeur de l'Atalanta: tout va bien avec Miranchuk, il n'y a aucun symptôme de coronavirus
Kovid se moque du championnat de Lettonie: l'équipe a sorti seulement 8 personnes (mais le match n'a toujours pas été joué)
Gérard Piqué: nous espérons tous que Messi restera au Barça