France

Elections US: Le chef du contre-espionnage met en garde contre la Russie, la Chine et l'Iran

ELECTIONS US: LE CHEF DU CONTRE-ESPIONNAGE MET EN GARDE CONTRE LA RUSSIE, LA CHINE ET L'IRAN
Dans une déclaration publique inhabituelle, William Evanina (photo), directeur du National Counterintelligence and Security Center, a déclaré que la Russie, la Chine et l'Iran utilisaient les armes de la désinformation en ligne ainsi que d'autres moyens pour tenter d'influencer les électeurs, semer le désordre et miner la confiance des électeurs américains envers le processus démocratique. /Photo d'archives/REUTERS/Joshua Roberts

JOSHUA ROBERTS

par Mark Hosenball

WASHINGTON (Reuters) - La Russie, la Chine et l'Iran vont tenter de s'ingérer dans l'élection présidentielle américaine de 2020, la Russie étant déjà à l'oeuvre pour saper la candidature du démocrate Joe Biden, a estimé vendredi le plus haut responsable américain du contre-espionnage.

Dans une déclaration publique inhabituelle, William Evanina, directeur du National Counterintelligence and Security Center, a déclaré que ces pays utilisaient les armes de la désinformation en ligne ainsi que d'autres moyens pour tenter d'influencer les électeurs, semer le désordre et miner la confiance des électeurs américains envers le processus démocratique.

Ils peuvent également tenter de saboter le processus électoral, voler des données ou encore remettre en cause la validité des résultats.

"Il serait difficile pour nos adversaires d'interférer ou de manipuler les résultats du vote à grande échelle", a toutefois estimé William Evanina.

Selon de nombreux rapports des agences de renseignement américaines, la Russie serait intervenue en 2016 afin de favoriser l'élection de Donald Trump et de décrédibiliser sa rivale démocrate Hillary Clinton. Le président américain s'est toujours insurgé contre ces affirmations, la Russie niant de son côté toute intervention.

Selon le chef du renseignement, Moscou serait déjà à l'oeuvre pour saborder la campagne de l'ancien vice-président Biden, qu'elle considère comme un membre éminent de l'"establishment" américain anti-russe.

En revanche, a-t-il déclaré, la Chine préférerait que Donald Trump ne soit pas réélu, considérant le président américain comme trop imprévisible.

Il a estimé également que l'Iran pourrait utiliser des méthodes de désinformation pour discréditer les institutions américaines et Donald Trump lui-même afin d'attiser le mécontentement des électeurs.

(Mark Hosenball, version française Jean-Michel Bélot)

Commenter Commenter

Football news:

L'Atletico est en pourparlers avec Arsenal pour louer Torreira avec le droit de rachat
Kulusevski a marqué le sixième touché et le premier touché pour la Juve - c'est décisif lors de la première victoire de l'entraîneur Pirlo
Le Real Madrid est le premier de La Liga à lancer sur le terrain 4 joueurs nés dans les années 2000
Messi a dit au revoir à Vidal: il t'a toujours considéré comme un phénomène. Nos chemins se croisent à nouveau
Zidane 0-0 avec la Sociedad: le Real a perdu deux points. Dans l'ensemble, nous avons bien joué
Le Real Madrid a perdu des points lors du 1er match De Liga dans 5 des 8 dernières saisons en tant que champion
Andrea Pirlo: je ne veux pas simplement copier les idées de quelqu'un, j'ai les mi-temps