France

En Guinée, la victoire d’Alpha Condé embrase le pays

La Guinée surchauffe. L’annonce de la victoire du président sortant, Alpha Condé, dont la candidature était déjà contestée, a provoqué l’ire de la population. Selon les résultats provisoires divulgués samedi 24 octobre, le chef d’État guinéen, 82 ans, remporterait l’élection avec 59,49 % face au candidat de l’opposition, Cellou Dian Diallo, qui conteste l’issue du scrutin.

→ LES FAITS. Alpha Condé désigné vainqueur en Guinée, son opposant conteste

Les émissaires de l’ONU, de l’Union africaine et la communauté de développement de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) sont arrivés sur place, au plus fort de la crise politique, dimanche 25 octobre.

« Le mot d’ordre, c’est le départ d’Alpha Condé »

La tension est montée d’un cran à la suite de la violente répression des autorités guinéennes sur la population. Selon Amnesty International, les forces de sécurité ont tiré à balles réelles contre des manifestants le week-end dernier. L’organisation s’appuie sur des photos prises dans la région du nord de Labe – bastion du principal opposant – qui montraient des douilles de balles de fusils d’assaut AK-47, utilisés par les autorités du pays. Le parti de Cellou Dian Diallo, l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), a fait état de 27 morts et près de 200 blessés par balles, dimanche 25 octobre.

« Ces répressions ont marqué un tournant dans les contestations, car même les partisans d’Alpha Condé ont été choqués, analyse Aliou Barry, chercheur et directeur du Centre d’analyse et d’études stratégiques (CAES) La population ne se contente plus de protester contre le résultat du scrutin, le mot d’ordre c’est le départ d’Alpha Condé. »

→ EXPLICATION. En Guinée, une élection présidentielle à haut risque

Lundi 26 octobre, le Front national pour la défense de la Constitution (FNCD) a appelé à une nouvelle manifestation dans le pays. « Bientôt, Alpha Condé ne pourra plus gouverner », considère Aliou Barry.

Depuis la proclamation des résultats officiels, les coupures d’électricité sont fréquentes dans ce pays paralysé. « Toutes les boutiques sont actuellement fermées, les commerçants ont peur d’être vandalisés », rapporte le spécialiste. Pour faire plier le gouvernement, l’opposition demande aux manifestants d’occuper les zones d’exploitation minière. La Guinée détient les premières réserves mondiales de bauxite, elle en est le deuxième producteur mondial après l’Australie. « Des jeunes ont brûlé des trains transportant la bauxite pour bloquer son exportation », révèle le chercheur.

Des membres de la CENI dénoncent des fraudes

L’opposant Cellou Dian Diallo observe cette agitation de loin puisqu’il n’est pas autorisé à quitter son domicile encerclé par les véhicules des forces de l’ordre. Celui qui avait annoncé sa victoire avant l’annonce officielle des résultats accuse Alpha Condé d’avoir truqué le scrutin. L’élection du président sortant est contestée au sein même de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) dont l’un des membres fait état d’une concentration d’anomalies dans la région de la Haute-Guinée – fief de l’actuel président.

→ À LIRE. Violences en Guinée, l’alerte d’Amnesty international

Présentes sur place, l’Union africaine et la Cedeao avaient jugé que l’élection s’était déroulée de façon régulière. Ces émissaires régionaux ont fait l’objet de critiques de la part du leader de l’UFDG qui dénonce « l’indifférence coupable » de la communauté internationale. Le candidat de l’opposition a déclaré son intention de faire appel du résultat devant la Cour constitutionnelle, tout en ajoutant qu’il n’avait pas d’espoir d’obtenir gain de cause.

Football news:

Au Revoir, Papa Bouba Diop. Grâce à toi, j'ai vécu le tournoi le plus brillant de mon enfance
Nuno about 2-1 avec Arsenal: Nous avons joué incroyable, très fier. Jimenez est venu à la vie
Arsenal a marqué 13 points en 10 matches de départ - le pire résultat en 39 ans
West Bromwich peut acheter des investisseurs américains. Le propriétaire chinois du Club veut 150 millions de livres
Lampard sur les mots de Mourinho sur le poney: vous avez Kane, Son, Bale et Alli. Nous nous battons tous pour la victoire dans la premier League
Mourinho: Tottenham ne participe pas à la course, parce que nous ne sommes pas un cheval, mais un poney
Laurent blanc: je reviendrai au football, mais à la maternelle. Maintenant, les entraîneurs sont invités à augmenter le coût des joueurs, je n'aime pas cela