logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
France

Essai. Le silence selon Bernard Noël

Aragon

Bernard Noël

Éditions des Vanneaux, 66 pages, 8 euros

Mais qui était Aragon ? Un fidèle parmi les fidèles ? Un roué ? Un suicidé ? Un silence à lui tout seul ? Il y a en effet un silence d’Aragon, dit Bernard Noël dans le bref essai biographique qu’il lui consacre ; un silence très particulier car masqué par la masse de ses écrits, qui vont du surréalisme de ses débuts au réalisme de sa maturité. Aragon disait qu’il ne pensait pas sans écrire. Écoutant Aragon, qu’il a connu, fréquenté, Bernard Noël dit qu’il se méfiait du pouvoir de séduction de sa parole, tout en reconnaissant chez lui le plaisir de l’écriture, le bonheur de l’expression, en l’admirant souvent (dans les Cloches de Bâle, Aurélien, les Communistes), mais en refusant de le partager. Là est le nœud du problème… Pour Bernard Noël, rien n’est pur, rien n’est absolu, sauf par éclairs. C’est par exemple la confidence majeure d’Aragon que Bernard Noël repère au détour d’une phrase du texte l’avant-lire, qu’Aragon écrit en avril 1964 pour accompagner la réédition du Libertinage, quarante ans après sa première édition, et qui tient en quelques mots : « (…) le drame était pour moi de me contenter à la fois de ce que j’écrivais et de ce que je devenais. » Aragon écrivait donc les contes du Libertinage, et il écrivait aussi la Défense de l’infini, livre merveilleux, tout entier sous le signe d’Éros, mais qui est un roman suicidé puisqu’il en avait brûlé la majeure partie (dira-t-il). Pourquoi ? C’est toute la question de ce que Louis Aragon était en train de devenir, en voulant passer de la révolte à la révolution…

Didier Pinaud

All rights and copyright belongs to author:
Themes
ICO