France

Face au rouleau compresseur chinois, la France capitule en rase campagne

ANALYSE - La tragédie hongkongaise a des accents universels et sonne comme un avertissement prémonitoire pour les démocraties occidentales.

Derrière l’imposition brutale de cette loi de sécurité nationale à Hong Kong, le Parti communiste veut étouffer une nouvelle fois l’idée subversive que la Chine peut rimer avec démocratie.
Derrière l’imposition brutale de cette loi de sécurité nationale à Hong Kong, le Parti communiste veut étouffer une nouvelle fois l’idée subversive que la Chine peut rimer avec démocratie. TYRONE SIU/REUTERS

De notre correspondant à Pékin

«L’Europe et le monde attendent que nous défendions partout l’esprit des Lumières menacé dans tant d’endroits. Ils attendent que partout nous défendions les libertés, que nous protégions les opprimés. Ils attendent que nous soyons enfin nous!» Ces paroles enflammées d’Emmanuel Macron, prononcées devant la pyramide du Louvre le soir de sa victoire en 2017, résonnent aujourd’hui d’un silence assourdissant à travers la majestueuse baie de Hongkong. Là-bas, un autre édifice de verre dessiné par le génial architecte Pei s’élance majestueusement vers le ciel cotonneux, mais il s’agit de l’imposant gratte-ciel de la Banque de Chine. À ses pieds, des millions de Hongkongais, guidés par une jeunesse abreuvée des valeurs de Montesquieu ou Voltaire, défilent depuis des années pour défendre bec et ongles de fragiles libertés face à la deuxième puissance mondiale, sous le regard aussi poli que frileux de la France et de l’Europe.

Depuis mercredi, ils vivent dans la peur,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 83% à découvrir.

Abonnez-vous : 1€ pendant 2 mois

Annulable à tout moment

Football news:

L'inter n'a pas encore décidé de l'avenir de conte. Tout le monde décidera après la Ligue Europa
Haji a démissionné de son poste d'entraîneur de Viitorul
Karim Benzema: jouer Ronaldo m'a fait aimer le football
Sanchez rompra son contrat avec Manchester United et partira à l'inter Milan. Il recevra 7 millions d'euros par an
Lautaro Martinez: continuons à faire de Notre mieux pour l'inter
Albert Ferrer: le Barça doit devenir indépendant de Messi. D'autres doivent jouer plus
Conte sur les rumeurs sur la Juve: Je vais poursuivre celui qui a écrit cela, ainsi que le rédacteur en chef de ce journal