France

Finistère : ce que l'on sait de l'interpellation de sept hommes soupçonnés d'avoir préparé une action violente

Ils ont été arrêtés dans le cadre d'une information judiciaire pour "association de malfaiteurs à visée terroriste et criminelle".

Sept hommes ont été interpellés lundi 20 janvier dans le Finistère, dans le cadre d'une information judiciaire pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle", Ils sont soupçonnés d'avoir préparé un projet d'action violente en France et un projet de départ vers la zone irako-syrienne. Franceinfo récapitule ce que l'on sait de cette affaire.

Qui sont les sept individus interpellés ?

La police n'a pas communiqué leurs noms, mais des informations commencent à filtrer. Nés entre 1981 et 2003, ces sept hommes sont âgés de 17 à 38 ans, a indiqué une source proche de l'enquête à France Télévisions. Certains d'entre eux étaient fichés S (pour "Sûreté de l'Etat") et tous faisaient l'objet d'un suivi pour leur appartenance supposée à la mouvance islamiste radicale.

Selon Le Télégramme, l'un d'eux était déjà connu de la justice. "Wahid B., la trentaine, tient un commerce de bouche halal (…). Fiché S, il était dans le viseur de la  Direction générale de la sécurité intérieure depuis septembre 2014, alors qu’il avait été repéré, en compagnie de sa femme et de leurs deux enfants mineurs, à la frontière serbo-bulgare, chemin habituel pour rejoindre le jihad en Syrie. Finalement, les autorités turques les avaient renvoyés en France" , écrit le journal.

Toujours d'après le quotidien, Wahid B. s'était fait à nouveau repérer "au lendemain des attentats à Paris, le 14 novembre 2015". "Au passage d’un équipage de fonctionnaires, il avait laissé éclater sa joie, avant de mimer des tirs d’arme automatique en direction du véhicule de police. Un comportement qui lui avait valu une mise en examen pour apologie de terrorisme, et une perquisition à son domicile, lors de laquelle les enquêteurs avaient mis la main sur 15 000 euros en liquide et des images de propagande islamiste, sur une clé USB".

Quel est le motif de leur arrestation ?

Ils ont été interpellés dans le cadre d'une information judiciaire pour "association de malfaiteurs à visée terroriste et criminelle". Ils sont soupçonnés d'avoir préparé une action violente. Certains d'entre eux prévoyaient un départ en Syrie ou au Moyen-Orient, indique une source proche de l'enquête à France Télévisions. Les gardes à vue sont toujours en cours pour déterminer leur niveau de préparation et la nature de leur projet. A ce stade de l'enquête, il n'y a aucun détail quant à la cible présumée visée.

Que sait-on de l'enquête ?

Pas grand-chose pour l'instant. Certains suspects ont été arrêtés dans le quartier Pontanezen de Brest, précise France Bleu Breizh Izel. "De sources concordantes, les sept hommes interpellés ont été placés en garde à vue dans trois commissariats différents du Finistère, à Brest, Quimper et Morlaix. Au moins une autre interpellation a eu lieu en dehors de Brest, en zone gendarmerie du Finistère-Nord", selon Le Télégramme.