France

Foot - C1 - OM - Ligue des Champions : l'OM sans Payet et Benedetto contre Manchester City ?

Dimitri Payet et Dario Benedetto pourraient ne pas débuter ce mardi soir à l'Orange-Vélodrome contre Manchester City. (Frédéric Speich/Photopqr/La Provence/MaxPPP)

Dimitri Payet et Dario Benedetto pourraient ne pas débuter ce mardi soir à l'Orange-Vélodrome contre Manchester City. (Frédéric Speich/Photopqr/La Provence/MaxPPP)

L'entraîneur marseillais André Villas-Boas a travaillé plusieurs systèmes pour affronter City : la défense à trois mais surtout un schéma sans le milieu offensif Dimitri Payet. Dario Benedetto est aussi en sursis.

V. G. (avec M. Gr. et M. Go.) 27 octobre 2020 à 00h58

Les mauvaises langues diront qu'évoluer sans 9 ou avec Dario Benedetto, en ce moment, c'est pareil. Mais l'OM a déjà essayé un système sans avant-centre de métier et pas n'importe où, au Parc des Princes face au PSG (1-0, 13 septembre).

Avec l'Argentin sur le banc au coup d'envoi, l'affaire n'avait pas trop mal tourné, face à une équipe du même calibre que Manchester City, et c'est certain qu'André Villas-Boas, qui n'avait pas encore pris sa décision lundi, y pensera au moment de désigner les onze titulaires qui entreront sur la pelouse de l'Orange-Vélodrome ce mardi soir en Ligue des champions.

Cuisance dans un 4-4-2 ou Radonjic dans un 4-3-3 ?

« Il a besoin que je le soutienne, a dit « AVB » lundi à propos de son attaquant de pointe, 0 but cette saison. Il est passé par des moments comme ça à Boca Juniors. C'est à moi de l'aider à trouver ce premier but. Ensuite, il pourra enchaîner. » Évoluer sans avant-centre est une option qu'il a travaillée. Rien n'était encore décidé, lundi soir. Sauf peut-être la présence de Dimitri Payet sur le banc.

Le Réunionnais, qui, après avoir attrapé le Covid-19, a été suspendu deux matches en L1, n'a pas de jus en ce moment, c'est certain. Mais sa non titularisation serait quand même une énorme surprise. Car il demeure capable d'influer sur une rencontre, comme au Parc, sur coup de pied arrêté, ou à Lyon (1-1, le 4 octobre), sur une inspiration.

Si l'OM évolue en 4-4-2 losange comme lors de ses deux derniers matches de Ligue 1, la logique voudrait qu'il soit remplacé par Michael Cuisance en 10, ce qui fut le cas face à Bordeaux (3-1, le 17 octobre) ou à Lorient (1-0, samedi).

Si Villas-Boas revient à un 4-3-3 plus traditionnel, la deuxième titularisation cette saison de Nemanja Radonjic n'est pas impossible, « AVB » voulant amener de la vitesse devant sur les contres. En tout cas, le technicien portugais a demandé en priorité à ses hommes de bien défendre, avec des lignes compactes.

Au milieu, Pape Gueye sort de deux matches sérieux et il pourrait être reconduit au détriment de Morgan Sanson. Derrière, il ne devrait pas y avoir de surprises, à moins que Villas-Boas opte sur le fil pour une défense à cinq. Cette option a aussi été travaillée et il ne lui a pas échappé que Guardiola n'avait pas su y répondre lors de ses deux dernières défaites en compétition, face à Lyon en C1 (1-3, le 15 août) ou contre Leicester en Premier League (2-5, le 27 septembre).

publié le 27 octobre 2020 à 00h58

Football news:

Zlatan Ibrahimovic est élu joueur de l'année en Suède pour la 12e fois
Ronaldo a marqué son 70e but à domicile en Ligue des Champions, faisant écho au record de Messi
Brun sur le penalty accordé à Rashford: il était important pour lui de prendre confiance. Peu importe qui frappe si l'équipe marque
De Ligt 2-1 contre Ferencváros:la Juventus avait besoin de bouger le ballon plus rapidement et d'agir plus énergiquement
Minges sur ses débuts pour le Barça: très heureux. J'espère que c'est le début de quelque chose de grand et significatif
Vous pouvez le demander dans le vestiaire si vous avez assez de courage. Tuchel-journaliste Interrogé sur la qualité du jeu du PSG
Morata sur 2-1 avec Ferencváros: cela Semblait être un match d'il y a 20 ans. Ils ont joué au football défensif