logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
France

Football - Ligue 1 - Mbappé et Neymar, duo gagnant mais encore en rodage

Au Parc des Princes

Neymar/Mbappé, première. Certes, les deux larrons avaient déjà évolué ensemble deux fois depuis le début de la saison, une demi-heure à Bordeaux (0-1), puis 45 minutes à Madrid (2-2). Mais Thomas Tuchel avait l’occasion d’aligner ses deux pépites pour la première fois d’entrée ce mercredi, contre Nantes (2-0). Le coach allemand ayant entériné le 4-3-3, il ne restait qu’une autre place sur le front de l’attaque. Elle a été attribuée à Angel Di Maria, laissant les deux numéros 9 que sont Mauro Icardi et Edinson Cavani sur le banc. Evidemment, ce rôle d’attaquant de pointe est revenu, pour ce match, à Mbappé, avec Neymar à gauche et Di Maria à droite. Du moins sur le papier… Toujours est-il que les regards se portaient forcément sur «Ney» et «Kyky», les deux joueurs ne manquant jamais une occasion de s’afficher ensemble tout sourire hors du terrain, échangeant régulièrement les amabilités par voie de presse. Surtout, ils parlent le même football, leur entente sur le pré a tout de suite sauté aux yeux la saison passée. Ça n’a pas toujours été le cas face aux Canaris, dans une partie qui n’aura pas atteint des sommets sur le plan du jeu, du show.  

» A LIRE AUSSI -Le PSG fait difficilement le job

875527-01-02_image

Logique, il se redécouvraient direz-vous. Une chose est sûre : ils se sont souvent, très souvent cherchés au cours de cette terne première période, plus Neymar pour Mbappé que l’inverse. Pas souvent trouvés… Trois ballons échangés entre les deux, seulement, au cours des 45 premières minutes. Pourquoi si peu ? Du déchet technique, un peu, des incompréhensions surtout, avec le Brésilien qui lançait le Français dans l’axe alors qu’il s’échappait à droite, ou inversement. Au final, sans l’intervention de la VAR, Neymar aurait pu permettre à Paris de mener à la pause. Mais l’arbitre a retenu cette faute de Julian Draxler sur Imran Louza (42e). Lequel Neymar, applaudi par la majeure partie du Parc mais un peu chahuté par le virage Auteuil sur son vrai-faux but, a aussi buté sur Alban Lafont et aurait pu bénéficier d’un penalty avant la mi-temps…

Un bijou signé Mbappé pour réchauffer le Parc

Plus libre et régulièrement sollicité à gauche, Mbappé, maladroit sur un centre de Meunier en première période (28e) et stoppé dans ses entreprises par Lafont à la reprise (50e), allait réchauffer la froide soirée parisienne à la reprise. Quoique, c’est plein axe, dans les six mètres qu’il allait laisser parler son talent, sa classe, sa vista. Parfaitement servi par… Di Maria, il trompait Lafont du talon en se retournant (52e, 1-0). Le génie, ça ne s’apprend pas… Collectivement, Paris avait toujours autant de mal à s’exprimer face à des Nantais bien en place, et qui faisaient même trembler Keylor Navas sur l’un des rares trous de Thiago Silva (59e). Mais avec le tandem Neymar/Mbappé, le danger est toujours présent. Comme avec cette accélération de Mbappé sur le côté gauche, ce service parfait pour Neymar qui armait (72e). L’une des cinq passes réussies entre les deux stars en seconde période, huit au total donc. Et la dernière, puisque coach Tuchel rappelait Mbappé sur le banc à la 78e minute de jeu, remplacé par Icardi. Pas Cavani, pas encore… Neymar/Mbappé, ça aurait dû être l’axe fort. On reste finalement sur notre faim. Pour l’instant. 

» A LIRE AUSSI -Tops/Flops de la soirée de Ligue 1 : Bouanga en pleine bourre, Toulouse s’enfonce

875429-01-02_image

En attendant, le «kid» de Bondy aura donné les trois points à son équipe grâce à cette petite merveille de la 52e minute. Son sixième but en neuf matches de Ligue 1 cette saison, le onzième en 14 parties, toutes compétitions confondues. Du moins, il aura mis Paris sur les bons rails, puisque Neymar s’est chargé de faire le break en fin de partie. Un penalty qu’il a dû tirer par deux fois (2-0, 85e), avant de… sortir à son tour. Quelques sifflets ici et là, quand son remplaçant, un certain Cavani, était couvert d’amour par Auteuil (88e) et qui a manqué l’immanquable, en tout cas une occasion en or, juste avant le coup de sifflet. A retenir ? Un petit PSG est venu à bout d’un FC Nantes courageux (2-0). Grâce à ses pépites, Mbappé et Neymar (2-0). Même si la relation entre les deux est encore à parfaire. Normal. Et il reste encore du temps…  

Themes
ICO