France

Football - Ligue des champions - Lyon : Houssem Aouar, comme un grand

Par notre envoyé spécial à Lyon,

«On va donner le meilleur de nous-mêmes», promettait Rudi Garcia, à la veille de ce Lyon-Juventus. Et le coach lyonnais d’ajouter : «Il faudra être au top dans tous les domaines, mental, tactique, technique et physique.» Son discours a visiblement été entendu. Et cet OL morose, modeste septième en Ligue 1, a régalé le Groupama Stadium. Un OL combattif, discipliné, transcendé. Et vainqueur surprise face à la Vieille Dame (1-0) mercredi, en 8es de finale aller de Ligue des champions. Les Lyonnais ont tout donné, vraiment tout. Encore fallait-il mettre «de la folie» par moment pour déséquilibrer les champions d’Italie, créer du danger. Et ça, c’est le travail de Houssem Aouar, entre autres. Avec Nabil Fekir parti, Memphis Depay à l’infirmerie, l’international U21 tricolore, natif de Lyon et pur produit de la formation du club cher à Jean-Michel Aulas, était attendu au tournant. Il n’a pas déçu.

«Houssem est avec nous et bien avec nous. C’est un joueur important»

Rudi Garcia

Juste, sûr, serein, le numéro 8 de l’OL a réalisé un match plein dans le trio offensif du 3-4-3 imaginé par coach Garcia. Actif aussi, plus que jamais depuis le début de la saison, ce qui est vrai pour beaucoup de joueurs rhodaniens… Décisif enfin. Passeur décisif pour le but signé Lucas Tousart (29e), après un numéro de classe sur le côté gauche pour se jouer de son vis-à-vis. Pour l’aspect spectacle, on se souviendra de ce petit pont sur Paulo Dybala en première période. Mais c’est surtout la qualité des déplacements et des transmissions du joueur de 21 ans qu’on retient au terme de cette partie, de loin la meilleure sur le plan collectif de l’Olympique Lyonnais en 2019-20. Et le peu de déchets : 56 ballons, 44 passes dont 84,1% de passes réussies, cinq ballons récupérés, 10 perdus. Propre.  

Certains doutaient de la capacité d’Aouar à hausser son niveau, à pleinement exploiter son potentiel exceptionnel. Ils en sont pour leur frais, cette fois. Lequel Aouar est dans le viseur de quelques cadors européens, on le sait. La Juve en fait partie, selon certains médias italiens… «La Juve suit effectivement certains de nos joueurs apparemment, ironise Rudi Garcia. Du coup, on aurait bien voulu en prendre d'autres, j'ai lu que Blaise Matuidi avait été dans nos objectifs (sourire)... C’est de bonne guerre avant un match comme celui-là. Mais Houssem est avec nous et bien avec nous. C’est un joueur important. C'est dans ce genre de match que nos grands joueurs, nos joueurs à fort potentiel peuvent nous faire gagner.»

Décisif contre Leipzig

Et Garcia de poursuivre : «Pour parler d'Houssem, je pense au match contre Leipzig, ou il a été notamment en 2e période, le grand artisan de nôtre qualification pour les 8es de finale de Ligue des champions.» Auteur d’un enroulé parfait dans le coin gauche de la surface, l’enfant de Lyon avait en effet égalisé face aux Allemands en phase de poules, alors que l’OL était mené 0-2. Il avait aussi été à l’origine du but égalisateur, celui du nul, celui de la qualification pour les joueurs du président Aulas. Celui qui a permis à Lyon d’avoir la chance de se mesurer aux leaders du classement italien, globalement décevants mercredi soir, mais qui ont poussé, poussé fort en fin de rencontre.

En vain. Aouar et l’OL, avec un état d’esprit irréprochable, pouvaient savourer, communier avec leur public au coup de sifflet final. Evidemment, ledit Aouar n’a pas été le seul à briller. On pense notamment à la recrue Bruno Guimaraes, qui ne connaissait que sa deuxième titularisation. Et l’activité du Brésilien, sa vista, a aidé Aouar a joué plus libéré devant lui. Et ce dernier n’a pas raté grand-chose mercredi, avec un tir, trois dernières passes avant un tir. Tout bon. De quoi donner des raisons de réfléchir à lui du côté du staff de l’équipe de France et de Didier Deschamps. Pour le prochain rassemblement de mars, et même l’Euro 2020 ?