France

Football - Ligue des champions - Solskjaer pense que Manchester aurait du «tuer le match»

Ole Gunnar Solskjaer, manager de Manchester United, battu par le Paris SG 3-1 en Ligue des Champions, ne dissimulait pas sa déception, surtout que son équipe a été à plusieurs reprises en mesure de prendre l’avantage en deuxième période : «Cela a été un très bon match de foot, qui aurait mérité de se disputer devant un public. Quand on regarde la feuille de match, on se dit qu'il va y avoir des buts avec tellement de talents offensifs et je ne pense pas que qui que ce soit ait été déçu. Il y a eu beaucoup d'occasions pour les deux équipes et avec un peu plus de précision dans la finition, on aurait dû tuer le match en milieu de seconde période. C'est la différence dans ces grands matches, la précision dans les moments clés. On peut toujours parler de qui a la possession ou qui domine, mais les matches se décident toujours devant le but. (Sur le fait de ne pas avoir sorti Fred, finalement expulsé pour deux cartons jaunes) Il a peut-être eu un peu de chance de rester sur la pelouse en première période (après avoir donné un petit coup de tête à un adversaire). Mais il a joué vraiment bien. On a parlé (à la pause) qu'il fallait rester calme, rester sur ses appuis, et le deuxième carton n'était même pas une faute.»

Football news:

Conte about 2:1 avec Milan: avant le but gagnant, le résultat était injuste. Leur gardien de but est le meilleur joueur du match
Mikel Arteta: Arsenal a bien fait, mais a perdu. Les victoires donnent confiance
Nicolo Barella: nous avons Prouvé que nous sommes plus forts que Milan
Va t'occuper de tes conneries vaudou, petit con. Ibrahimovic-Lukaku pendant le match de coupe
Pioli sur la défaite de l'inter: la seule différence était l'élimination. A égalité, il pourrait y avoir n'importe quel résultat
L'UEFA n'envisage pas de renoncer à l'Euro dans 12 villes. D'autres options ne sont pas souhaitables
Eriksen a marqué pour l'inter Milan pour la première fois en près de six mois - Milan en coupe à la 97e minute de pénalité