Vous n’avez pas suivi l’actualité ? A vrai dire, on a du mal à vous en vouloir. Mais laissez-nous vous aider à rattraper le fil en vous résumant les six informations principales qui ont rythmé ce samedi 24 et dimanche 25 août.

Temps de Lecture 4 min.

Réunion de chefs d'Etat et de gouvernement du G7 à Biarritz, dimanche 25 août. Jean-Claude Coutausse pour Le Monde

Durant deux jours, les dirigeants du G7 (Etats-Unis, Allemagne, Grande-Bretagne, France, Italie, Japon et Canada) se sont réunis à à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques). Avec un invité de dernière minute inattendu : le ministre des affaires étrangères iranien, Mohammed Javad Zarif, arrivé dimanche après-midi sur le territoire françs. Ce dernier a rencontré le chef de la diplomatie française pour faire un point sur le sujet épineux du nucléaire iranien, mais n’a pas rencontré la délégation américaine.

Les Sept ont également abordé dimanche :

Durant tout le weekend, un contre G7 a également été organisé par des associations altermondialistes. Plusieurs manifestations ont été organisées, notamment une dimanche « pour le climat et la justice sociale », brandissant certains des 128 portraits du président Macron décrochés depuis des mois dans des mairies. Samedi, 68 manifestants avaient été interpellés, dont 38 placés en garde à vue.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi

Dos au mur, Jair Bolsonaro a finalement cédé à la pression vendredi soir. Ce dernier a annoncé la mobilisation en urgence de l’armée, par décret, afin de lutter contre les feux en Amazonie. Toutefois, nombre d’experts doutent de la capacité des militaires à maîtriser les incendies et dénoncent une mesure « para os ingleses ver » (« pour satisfaire les Anglais »), c’est-à-dire pour « sauver les apparences ».

Selon l’Institut national de recherche spatiale du Brésil (INPE), des centaines de nouveaux incendies de forêts faisaient dé’ailleurs rage samedi. Entre jeudi et vendredi, l’institut dénombrait quelque 1 663 nouveaux incendies allumés.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi

Les weekends se suivent et se ressemblent dans le territoire semi-autonome chinois. Des milliers de manifestants pro-démocratie se sont en effet rassemblés sous la pluie, dimanche, avant de défiler dans les rues de Hongkong où se préparaient d’autres rassemblements. Mais pour la première fois en trois mois de crise, les forces de l’ordre ont utilisé des canons à eau contre la foule, et un policier a tiré au moins une fois à balle réelle, sans faire de victime.

Les manifestants ont toujours cinq demandes fondamentales, parmi lesquelles l’abandon total du projet de loi sur les extraditions vers la Chine, la démission de la cheffe de l’exécutif, Carrie Lam, et une enquête sur l’usage de la force par la police.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi

Ce fut un concerto de ballons perdus, passes manquées et autres fausses notes de part et d’autre, avec, pour finir, une défaite du XV de France (17-14) face à une équipe d’Ecosse pourtant guère emballante. Un résultat décevant, fruit d’un jeu tout aussi peu rassurant. Problème : il reste seulement un test-match à ce XV de France pour se roder avant le Mondial et ses débuts prévus contre l’Argentine (21 septembre). Ultime possibilité d’assemblage dans une semaine contre l’Italie, vendredi 30 août, à Saint-Denis.

Revivez le match :

« C’est toujours chez nous là-bas et nous voulons y retourner. » Dimanche, 200 000 Rohingyas, des enfants, des femmes voilées et des hommes vêtus de pagnes, ont convergé pour un rassemblement pacifique, dans le plus grand camp de réfugiés au monde, au Bangladesh. Cette minorité apatride, en exil depuis deux ans après une vaste opération de répression de l’armée birmane, souhaite retourner vivre en Birmanie sous trois conditions : avoir des garanties quant à leur sécurité, obtenir la nationalité birmane et pouvoir retourner dans leurs villages.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi

Leur mot d’ordre : « Unteilbar » (indivisible). Dix mille personnes étaient attendues, samedi 24 août à Dresde, en Saxe, pour une grande manifestation contre le racisme. Ce sont finalement 35 000 personnes, selon les organisateurs qui se sont rassemblées dans ce bastion de l’extrême droite allemande. Un symbole fort, qui s’est tenu à une semaine d’élections très attendues dans cette région d’ex-RDA, où le parti d’extrême droite AfD est crédité de plus de 20 % des voix.

Et aussi :

Enquête spatiale. L’astronaute Anne McClaina-t-elle commis le premier délit dans l’espace ?

« Paris libéré ! ». Journée de célébrations pour les soixante-quinze ans de la libération de la capitale française

Affaire Epstein. Le prince Andrew affirme n’avoir ni « vu » ni « soupçonné » des abus sexuels

Echec. Le vaisseau Soyouz, qui transporte le robot humanoïde russe Fedor, ne parvient pas à s’amarrer à l’ISS

Mondial de Basket. Les Bleus s’offrent in extremis l’Italie en préparation

Contribuer

Services