France

Ils n’ont pas honte ! « Wanted Maduro », braille le shérif Trump

L’interventionnisme s’accommode bien aux virus. Alors que l’épidémie frappe les États-Unis, le président Donald Trump regarde ailleurs. Washington redouble en effet d’efforts pour renverser les autorités du Venezuela. À la manière d’un mauvais western, le procureur général William Barr a mis à prix, jeudi, l’exécutif socialiste pour « narcoterrorisme ».

La récompense pour le scalp du chef de l’État Nicolas Maduro est de 15 millions de dollars, le reste de son gouvernement étant estimé à 10 millions par tête de pipe. Le motif invoqué par la justice états-unienne pourrait prêter à rire, s’il n’était pas lourd de menaces. D’autant que les propres statistiques de la première puissance mondiale viennent contredire son oukase. Selon le Bureau pour les affaires latino-américaines, seuls 10 % de la cocaïne qui arrive sur le sol américain a transité par le Venezuela. Mieux encore, la Colombie, fidèle allié de la Maison-Blanche dans la région, est l’une des principales productrices de drogues de l’hémisphère. Pourtant, l’Administration pour le contrôle des drogues y est comme chez elle. Les États-Unis ont sept bases militaires sur ce territoire, avec tout l’arsenal de renseignements qu’elles impliquent, à même de surveiller les trafics.

« C’est le meilleur moment : les Vénézuéliens ont besoin d’un gouvernement capable d’affronter la pandémie », a reconnu William Barr. Incapable de renverser l’exécutif socialiste, malgré les sanctions économiques et la reconnaissance de Juan Guaido comme président fantoche, le Bureau ovale prend prétexte désormais de la crise sanitaire pour justifier son ingérence. Mais le désaveu est cinglant. Alors que Caracas s’est vu refuser un prêt du FMI pour combattre l’épidémie, les autorités ont mis en place une série de mesures pour endiguer le fléau (recensement des malades, dépistage à domicile, utilisation de traitement comme la chloroquine et l’interféron…). Trump, lui, reste inactif.

Football news:

Ex-défenseur de City onuoha: Aux Etats-Unis, je ne me suis jamais senti en sécurité. Si la police n'aime pas quelque chose, vous risquez de perdre la vie
Barcelone veut récupérer le défenseur de 19 ans de Man City Garcia. Les anglais ne vont pas le laisser partir
Gianni Infantino: nous devons tous dire non au racisme et à la violence. Sous n'importe quelle forme
Barcelone rachètera pour 4,5 millions d'euros 70% des droits sur l'attaquant de 19 ans de São Paulo Maya
Martin Edegor: la Sociedad veut aller en Ligue des Champions, c'est un rêve. Il est difficile de lutter contre le Real Madrid et le Barça, mais avec le reste, nous pouvons
Le Havrais de Newcastle Longstaff est proche de passer à l'Udinese. Son salaire augmentera de plus de 30 fois
Le défenseur du Milan Duarte a été blessé. Il s'agit de la deuxième blessure du Club depuis la reprise des entraînements