France

Isabelle Saporta, soutien de Gaspard Gantzer aux municipales à Paris, prête à rejoindre les écologistes

L’ex-journaliste devrait finalement être candidate pour EELV dans le 14e arrondissement.

Par Denis Cosnard et Sylvia Zappi

Temps de Lecture 3 min.

Article réservé aux abonnés

Isabelle Saporta aux côtés de Gaspard Gantzer, à Paris, en novembre 2019. LIONEL BONAVENTURE / AFP

A moins de deux mois des élections municipales, l’une des figures de la campagne électorale parisienne, Isabelle Saporta, s’apprête à changer de partenaires politiques. L’ancienne chroniqueuse de RTL avait annoncé le 20 août 2019 faire équipe avec Gaspard Gantzer, un communiquant, ex-conseiller de François Hollande à l’Elysée. Mais la journaliste de 43 ans envisage à présent de rejoindre David Belliard, le candidat d’Europe Ecologie-Les Verts (ELLV) à la Mairie de Paris. Les écologistes lui ont réservé une place sur leur liste dans le 14e.

Les adhérents d’EELV dans cet arrondissement autour de Montparnasse ont d’ores et déjà été invités à participer, samedi 25 janvier, à une réunion exceptionnelle. David Belliard doit y présenter Isabelle Saporta, « candidate d’ouverture, dans le cadre de l’élargissement du rassemblement des écologistes », précise la convocation.

Elle remplacerait Sinda Matmati à la deuxième place sur la liste menée par Florentin Letissier, et serait ainsi en position d’être élue au Conseil de Paris, estiment les Verts. « Si on peut arriver à rassembler toute la famille écologiste, ce sera formidable », se réjouit par avance Hélène Bracon, la directrice de campagne de David Belliard.

« Ce parachutage m’exaspère »

Chez les écolos, l’arrivée de la journaliste, par ailleurs compagne de Yannick Jadot, qu’elle a aidé à écrire ses discours durant la campagne des européennes, risque de ne pas passer sans encombre. « Ce parachutage en position éligible m’exaspère, proteste déjà une cadre et élue du parti. Tout ça parce que c’est la femme de Jadot. C’est la honte ! Mais c’est surtout suicidaire. »

« Rien n’est décidé, nuance Isabelle Saporta. Que David Belliard et Cédric Villani aient envie de me récupérer, c’est sûr. Même Benjamin Griveaux a demandé à me rencontrer. Mais où j’atterrirai ? Ce qui compte pour moi, c’est de faire avancer la cause écologique. »

En août 2019, le ralliement d’Isabelle Saporta à Gaspard Gantzer avait provoqué une secousse chez les écologistes. Sa décision de ne pas soutenir le candidat investi par EELV à Paris, David Belliard, mais un de ses concurrents, avait suscité le trouble. Certains s’étaient demandé si, à travers sa conjointe, Yannick Jadot ne désavouait pas le candidat local de son parti.

Mais au fil des mois, Isabelle Saporta s’est faite moins présente aux côtés de Gaspard Gantzer. « Cela fait des mois que je ne l’ai pas vue, témoigne une des têtes de liste de Parisiennes, Parisiens, le mouvement de Gaspard Gantzer. Elle est extrêmement peu impliquée. »

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.