France

Jack Charlton, champion du monde de football en 1966, est mort

Surnommé « Big Jack » et célébré pour son image d’homme accessible, Jack Charlton, frère ainé du légendaire Bobby Charlton, avait été élu footballeur de l’année en Angleterre, en 1967.

Le Monde avec AFP et AP

Temps de Lecture 1 min.

Jack Charlton, frère aîné du légendaire Bobby Charlton, aux côtés duquel il est devenu champion du monde avec l’équipe d’Angleterre en 1966, est mort, vendredi 10 juillet, à l’âge de 85 ans. Il avait disputé trente-cinq matchs sous la bannière anglaise, au poste de défenseur.

Surnommé « Big Jack » ou « la Girafe » et célébré pour son image d’homme accessible, Charlton avait été élu footballeur de l’année en Angleterre en 1967 par l’association anglaise des journalistes sportifs. Il avait effectué toute sa carrière en club à Leeds, entre 1952 et 1973, égalant son record historique de 773 apparitions. Il y avait remporté tous les honneurs nationaux, y compris le titre de champion d’Angleterre, en 1969, et une Coupe d’Angleterre, en 1972. Malgré son poste défensif, il avait marqué pour son club 96 buts, ce qui en fait le 9e meilleur buteur de l’histoire du club du nord de l’Angleterre.

« Engagez-vous dans le jeu ! »

Il avait ensuite poursuivi sa carrière en tant qu’entraîneur, d’abord dans des clubs anglais (Middlesbrough FC, Sheffield Wednesday et Newcastle United), avant de devenir, en 1986, le premier entraîneur étranger de l’équipe nationale d’Irlande. Adoptant un style direct, physique et orienté vers l’attaque, Charlton avait amené ses joueurs très loin dans trois tournois majeurs – dont la Coupe du monde de 1990, où les Irlandais ont atteint les quarts de finale. Sous sa houlette, l’Irlande avait également participé à l’Euro de 1988 et à la Coupe du monde de 1994.

« Vous faites avancer le ballon, vous vous battez, (…) vous créez de l’excitation, vous gagnez des balles, alors que vous ne devriez pas en gagner. Engagez-vous dans le jeu ! », disait Charlton à propos du style irlandais. « Beaucoup d’experts n’aimaient pas ça, mais les équipes contre lesquelles nous avons joué détestaient ça. Elles n’avaient jamais rien vécu de tel… Nous étions à la hauteur de n’importe qui dans le monde. »

Ce week-end, les matchs de Premier League seront précédés d’une minute de silence en hommage au défenseur chéri de l’équipe d’Angleterre.

Le Monde avec AFP et AP

Contribuer

Services

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

Découvrir les offres multicomptes

Football news:

J'aime Fulham. Ça va sûrement me faire mal, mais c'est pour toujours
Streich est le principal penseur du football allemand: il ne regarde pas l'APL, parle de Dostoïevski et d'empathie
Dembélé a travaillé dans le groupe général du Barça face au Napoli. Il ne joue plus depuis novembre
Casemiro sur le respect de Zidane: je suis toujours inquiet quand je lui parle. Il est incroyable
Chakyr jugera le match Barcelone-Napoli en Ligue des Champions
Détail démonté le jeu de Ronaldo 18 ans pour le Sporting contre Manchester United. 6 jours après, Cristiano est devenu un joueur de United
Man City est convaincu qu'Aguero restera pour une saison, malgré l'intérêt d'Independiente