logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
France

L'ASPTT Mulhouse diminuée, mais déterminée

Par essence, une reprise est toujours compliquée. Parce qu’il faut remettre la machine en route, parce qu’il faut retrouver toute une batterie d’automatismes et ce mental d’acier indispensable à la performance de haut niveau. Parce qu’il faut tout simplement repartir au combat.

Mais quand des petits grains de sable se coincent dans l’engrenage, la difficulté de l’opération « retour sur les parquets » prend clairement de l’épaisseur. Chamalières ayant demandé - et obtenu - le report au 4 février prochain de sa rencontre prévue mercredi dernier face à l’ASPTT Mulhouse, les Mulhousiennes reprennent le championnat avec un sérieux temps de retard : « On aurait vraiment aimé jouer cette semaine », souffle l’entraîneur italien François Salvagni. « Parce qu’aller affronter Nantes sans avoir retrouvé le rythme de la compétition, cela s’annonce très compliqué. »

Cela le sera d’autant plus que l’ASPTT Mulhouse n’a pas connu une trêve très enthousiasmante. « On a pas mal d’absences et ç’a été difficile de bien travailler, poursuit Salvagni. Mais les filles ont fait le maximum pour être prêtes à se battre samedi soir. »

Snyder et Bugg incertaines

Moma Bassoko (genou) a été mise au repos jusqu’au 6 janvier (Ndlr : elle a même raté le tournoi de qualification olympique - TQO - avec le Cameroun), Brcic est partie disputer le TQO européen avec la Croatie (elle n’est revenue que jeudi), tandis que Snyder et Bugg sont toutes deux blessées depuis plusieurs jours. « Brcic est en forme et apte à jouer. En revanche, Snyder et Bugg ont un problème à un genou. Ce n’est rien de grave, mais suffisamment tout de même pour compromettre leur participation à Nantes. On attendra jusqu’au dernier moment pour savoir si on peut compter sur tout le monde. » Snyder et Bugg seront donc du voyage, mais leur présence dans le groupe ce soir est loin d’être garantie.

L’ASPTT Mulhouse n’aura donc pas tous ses atouts en main au moment d’affronter une équipe qui a toujours occupé le devant de la scène cette saison et qui lorgne le fauteuil de leader. Hormis deux accrocs à Mulhouse et au Cannet (à chaque fois 3-0), la troupe de Cyril Ong n’a laissé que des miettes à ses adversaires (13 victoires, dont trois au tie-break contre Cannes, à Aix et Béziers).

Nantes n’a pas oublié le match aller

« Nantes est une équipe de top niveau. Elle dégage une très grosse puissance en attaque et est capable de jouer à un très haut niveau, comme elle l’a démontré en Ligue des champions contre Conegliano (Ndlr : un match perdu certes 0-3, mais qui a été très serré) », appuie Salvagni.

Mais à l’aller, dans le Haut-Rhin, Nantes n’avait jamais existé et s’était lourdement incliné 25-21, 25-16, 25-17. « On avait été très bons en attaque ce soir-là. » Pas sûr que la physionomie de la rencontre soit la même ce samedi. Entre une ASPTT amoindrie et un VBN revanchard, les retrouvailles s’annoncent explosives. Mais les Mulhousiennes, en bonnes leaders, sont prêtes à relever ce défi XXL : « On y va évidemment pour gagner », martèle Salvagni. « Si on veut mettre Nantes en difficulté, il faudra à nouveau être très bon offensivement. Sa défense est bien organisée, son attaque très puissante. » L’ASPTT sera peut-être privée de quelques armes, mais elle a encore de quoi faire des dégâts.

VB Nantes - ASPTT Mulhouse , ce soir 20 h au Complexe Sportif de Mangin Beaulieu. Arbitres : MM. Quintin et Gilbert. Nantes : 1. Lecouls, 2. Schwabe, 4. Lecrosnier, 6. Ndoye, 7. Sylves, 8. Alanko, 9. Le Roux, 10. Schad, 11. Gicquel, 12. Druenne, 13. Vander Weide, 16. Piata. Libéro : 15. Burmazovic. Entraîneur : Cyril Ong. ASPTT Mulhouse : 1. Cazaute, 3. Trach, 4. Snyder (?), 5. Künzler, 6. Jaegy, 8. Baijens, 10. Bugg (?), 13. Moma Bassoko, 14. Ebatombo, 15. Brcic, 16. Olinga-Andela. Libéro : 9. Soldner. Entraîneur : François Salvagni, assisté par Christophe Magail et Luca Donati.

Themes
ICO