Afin que l’événement, qui devait débuter le 10 juin, puisse avoir lieu, les organisatrices ont acté un changement de dates. Le festival de musique de la Plaine de l’Ain se tiendra du 9 au 19 septembre en un seul lieu et avec une programmation remaniée.

Non, il n’y aura pas deux années blanches. Le festival Printemps de Pérouges aura bien lieu. Sauf qu’au lieu d’être organisé en juin, c’est à la fin de l’été, en septembre, qu’il se tiendra. « Entre le couvre-feu, un protocole sanitaire pas encore fixé, les incertitudes sur les jauges et alors que le contexte n’est pas stabilisé, on ne pouvait pas rester sur nos dates ou même décaler juste de trois semaines, explique Marie Rigaud, la directrice de l’événement majeur de la Plaine de l’Ain. Là, on a trois mois devant nous pour se préparer. »

Cette année, pas de grosses soirées au Polo club de Saint-Vulbas. Les spectacles auront tous lieu en plein air, au château de Chazey-sur-Ain, du 9 au 19 septembre. Sur un nouveau site. Car afin d’accueillir plus de spectateurs que dans la cour - là où les concerts du festival ont lieu d’ordinaire - et d’assurer, si cela était encore nécessaire d’ici là, la distanciation physique, des gradins seront montés dans le jardin. « Pour l’instant on fait comme si on laissait 30 % de vide et on adaptera la taille en fonction du cahier des charges du moment », précise encore l’organisatrice.

Dix soirées pour une édition inédite

Jazz, variété, chanson française ou encore classique : du côté de la programmation, il y en aura pour tout le monde. « On balaie à peu près tous les styles de musique », précise encore Marie Rigaud. Sachant qu’il n’y aura pas que de la musique cette année. Humour et théâtre sont aussi au menu (lire par ailleurs) des dix dates proposées avec la venue de Jarry et le spectacle de Fabrice Luchini, pour un moment de théâtre poésie. « Jarry lancera le festival. Ça fera beaucoup de bien car on a envie de rire. Cela permet aussi au festival de s’élargir avec un style nouveau. »

Pour ce qui est des soirées reportées, on retrouvera Pomme, Michel Jonasz, les Têtes raides. Gaëlle Buswel - qui devait assurer la première partie de Deep Purple le 6 juillet - sera associée à Laura Cox pour la soirée rock. Pour les nouveautés, seront proposés Chico et les Gipsies et Richard Galliano (accordéon jazz). Enfin, la soirée de clôture de cette version inédite de Printemps de Pérouges sera assurée par la formation baroque Interpreti Veneziani pour Viva Vivaldi ! qui fera la part belle aux “Quatre saisons”.

Et puis à tout cela s’ajoutent encore les trois dates du Polo club reportées à 2022 : Deep Purple (28 juin), Sting (29 juin) et Francis Cabrel (1er  juillet). « On peut aussi voir que ce sera une édition en deux temps, de transition, et que l’année prochaine, on organisera vraiment la 25e édition , et qu’on fêtera l’anniversaire du festival en 2022. En attendant, on se réjouit d’être là en septembre, le chemin aura été long, c’est un peu comme une renaissance. »

Éviter le pass sanitaire

Pour le moment, aucune consigne n’est encore tombée, émanant du ministère de la Culture. « On n’a pas plus de réponse ou d’information, la circulaire détaillant le protocole sanitaire ne nous a pas encore été envoyé, tout doit encore être en réflexion et rédaction au niveau de l’État », pense Marie Rigaud. D’où le soulagement et l’intérêt d’avoir décalé l’événement, qui aurait dû démarrer le 10 juin, afin d’avoir plus de temps pour se préparer, voire être soumis à moins de contraintes. « On ne sera pas les premiers à se lancer dans le grand bain et on pourra aussi observer comment les autres s’organisent. On est confiant et aussi plus serein car ce n’est pas totalement neutre en termes de responsabilité vis-à-vis de l’accueil du public mais aussi de la sécurité des équipes. On aura obligation d’avoir chaque soir des personnes testées négatives dans l’encadrement. On a tout un projet à écrire pour septembre, ce sera au centre des priorités. Un volet nouveau. »

Concernant la jauge, le festival accueillera moins de 1 000 personnes. C’est en tout cas ce qui est prévu pour le moment. « La consigne de 4m2 par spectateur ne nous concernera donc pas. Et on s’évitera ainsi le pass sanitaire. Une contrainte de moins à imposer aux spectateurs. Mais d’ici septembre, les consignes peuvent changer. Il n’y aura peut-être plus de distanciation ou l’absence de restauration. »

Fabrice Luchini.  Photo d’archives Progrès /Joël PHILIPPON
Fabrice Luchini.  Photo d’archives Progrès /Joël PHILIPPON

Repères

Le programme

Le festival est prévu du 9 au 19 septembre 2021. Une date reste à définir, celle du 12. Les concerts débutent à 20 h 30.

9 septembre : Jarry. 10 septembre : Pomme. 11 septembre : Chico & The Gypsies. 14 septembre : Richard Galliano. 15 septembre : Michel Jonasz. 16 septembre : Fabrice Luchini. 17 septembre : Têtes raides. 18 septembre Gaëlle Buswel et Laura Cox (soirée girls rock). 19 septembre : Interpreti Veneziani, Viva Vivaldi !

Billetterie

Le site internet sera actualisé, avec la nouvelle programmation et les nouvelles dates, mardi matin. La billetterie sera lancée en même temps. Tous les billets pour les dates reportées restent valables. Les personnes qui le souhaitent peuvent se faire rembourser. Ce qui fait que pour les concerts complets, de nouvelles places peuvent être régulièrement remises en vente. C’est le cas pour le concert de Sting, par exemple.

www.festival-perouges.org