France

La pandémie de coronavirus continue-t-elle de «s'accélérer» dans le monde ?

Chargement de l'article suivant...

  • Accueil
  • Actualité
  • Sciences & Environnement

    LA VÉRIFICATION - Début juillet, l'OMS alertait les États sur la progression toujours inquiétante du Covid-19. Qu'en est-il aujourd'hui ? Que disent les chiffres et les courbes de l'épidémie ?

    «La dure réalité est que c'est loin d'être fini», déclarait le 1er juillet le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.
    «La dure réalité est que c'est loin d'être fini», déclarait le 1er juillet le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus. Reuters/pool

    LA QUESTION. Deux éléments mis en perspective paraissent déroutants de prime abord. Le premier, c'est la courbe du nombre cumulé de cas diagnostiqués dans le monde, mise à jour quotidiennement depuis le mois de mars par des chercheurs de l'université américaine Johns Hopkins. Celle-ci décrit un mouvement certes pas linéaire, car la pente augmente, mais en tout cas des plus progressifs.

    Nombre cumulé de cas diagnostiqués de coronavirus dans le monde. Johns Hopkins University.

    Le second élément, qui étonne si on le superpose au premier, concerne la perception de l'épidémie qui, elle, joue les montagnes russes depuis le premier jour. Crainte au départ d'une pandémie mondiale, qui retombe lorsque l'épidémie a commencé de ralentir en Chine. Puis celle-là renaît quand celle-ci se met à frapper l'Europe. Au paroxysme atteint au mois d'avril, a succédé une lente décrue, mais rapidement la situation sanitaire s'est détériorée sur le continent américain. Avec le déconfinement, l'esprit a malgré tout rimé avec apaisement, en tout cas en Europe. Le port du masque se fait par exemple plus

    Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 88% à découvrir.

    Abonnez-vous : 1€ pendant 2 mois

    Annulable à tout moment

  • Football news:

    J'aime Fulham. Ça va sûrement me faire mal, mais c'est pour toujours
    Streich est le principal penseur du football allemand: il ne regarde pas l'APL, parle de Dostoïevski et d'empathie
    Dembélé a travaillé dans le groupe général du Barça face au Napoli. Il ne joue plus depuis novembre
    Casemiro sur le respect de Zidane: je suis toujours inquiet quand je lui parle. Il est incroyable
    Chakyr jugera le match Barcelone-Napoli en Ligue des Champions
    Détail démonté le jeu de Ronaldo 18 ans pour le Sporting contre Manchester United. 6 jours après, Cristiano est devenu un joueur de United
    Man City est convaincu qu'Aguero restera pour une saison, malgré l'intérêt d'Independiente