France

Le feu s’est propagé à très grande vitesse à Martigues

Pour un coureur à pied, c’est juste une allure de jogging. Pour un pompier, c’est un sprint. Le feu qui a brûlé un millier d’hectares dans les Bouches-du-Rhône au sud de Martigues, mardi 4 et mercredi 5 août, a avancé par moments à 8 km/h avant d’être contenu, puis maîtrisé. « De mémoire, je n’ai jamais connu une telle vitesse de propagation », a déclaré le colonel Grégory Allione, directeur du service départemental d’incendie et de secours, sur France Info.

→ LES FAITS L’incendie à Martigues « contenu », 2 700 personnes évacuées

2 700 personnes évacuées

Le patron des sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône a qualifié l’événement de « dantesque ». « Une vitesse de 8 km/h, c’est beaucoup », commente Luc Langeron, directeur du département information et prévention de l’Entente pour la forêt méditerranéenne. « En général, quand on arrive à 5 km/h, c’est déjà du sport. Un feu qui avance vite est une crainte majeure. Mais ce qui est arrivé n’est pas étonnant, le danger était maximum. »

Les 1 800 pompiers mobilisés ont, en effet, dû lutter avec un sinistre attisé par un mistral soufflant jusqu’à 90 km/h, dans un secteur de garrigue et de pinèdes marqué par la sécheresse. Le vent du nord a poussé les flammes sur environ 10 kilomètres en direction de la Méditerranée et de la Côte Bleue. S’il n’y a pas eu de victimes, 2 700 personnes ont tout de même été évacuées, dont certaines par la mer, et plusieurs maisons ont été détruites.

→ EXPLICATION « L’indice feu météorologique », un outil pour prévenir les incendies

Cet incendie est le plus important de l’été dans l’Hexagone pour l’instant. La surface atteinte reste toutefois loin des 5 000 hectares ravagés en août 1989 dans le même département sur les flancs de la montagne Sainte-Victoire, un des plus graves feux de forêt connus par le pays. « Nous n’avons pas ce qu’on appelle de méga-feux en France, reprend Luc Langeron. Chez nous, on parle de feu important à partir de 200 hectares. Mais on redoute d’avoir un jour un “big one”, qui toucherait 30 000 hectares. »

Aux facteurs aggravants liés au réchauffement climatique s’ajoute l’augmentation régulière de la surface forestière en France, dont une conséquence est de réunir des massifs jusque-là séparés les uns des autres. Or, les grands feux de plus de 10 000 hectares sont capables de créer leur propre vent, avec la formation de pyrocumulus. Par ailleurs, la végétation enflammée peut générer des poches de gaz. De quoi encore accélérer la vitesse de propagation d’un incendie.

→ ENTRETIEN Incendies en Australie, des pompiers français apportent leurs expertises

Football news:

Rubin Slutsky a marqué le coup: quatre victoires en cinq matches. Comment va-t-on jouer avec Spartacus?
Guardiola à propos de City: Travailler dans ce Club avec ces joueurs est une joie. L'équipe-dans une ambiance délicieuse
Mourinho veut signer Lingard à Tottenham
Liverpool ne va pas vendre Oxlade-Chamberlain. Klopp compte sur lui
Allegri est devenu l'invité spécial du spectacle de danse italienne
Les joueurs de Tottenham sont surpris que Mourinho n'ait pas inclus Alli dans la composition pour un deuxième match consécutif. Le Milieu de terrain de DELE Alli n'est pas inclus dans l'offre de totenham pour Un deuxième match de suite
Rummenigge Pro Alaba: nous Voulons le garder au Bayern et après 2021. J'espère pouvoir trouver une solution