France

Le gouvernement va verser 900 euros par mois aux travailleurs précaires

Cette aide devrait leur garantir un «revenu de remplacement mensuel», selon la ministre du Travail, Élisabeth Borne.

Une nouvelle fois, le gouvernement a décidé de renforcer ses dispositifs pour les travailleurs les plus fragiles et les plus exposés à la crise sanitaire et économique. Lors d'un point presse organisé jeudi en fin de matinée, la ministre du Travail, Elisabeth Borne, a annoncé le déploiement d'une aide financière pour les travailleurs précaires, saisonniers, intermittents ou extras, par le biais d'une «garantie de ressource de 900 euros par mois» qui pourra s'étendre pendant quatre mois, soit jusqu'en février 2021. «Il s'agit d'une réponse exceptionnelle pour les extras de la restauration, (...) les permittents de l'événementiel ou d'autres secteurs inscrits à Pôle emploi et de certains intérimaires», a déclaré la ministre en présence du premier ministre, Jean Castex, à l'occasion de la présentation de la stratégie de déconfinement progressif.

«Pour répondre à ces situations, nous avons décidé de mettre en place une aide qui permettra à ceux qui ont travaillé 60% du temps en 2019 mais pas suffisamment en 2020 pour recharger leurs droits, de bénéficier d'une garantie de 900 euros par mois pendant quatre mois, jusqu'en février», a-t-elle ajouté. La mesure concernera, selon elle, 400.000 travailleurs précaires dont 70.000 jeunes.

Soutien aux jeunes

Emmanuel Macron avait annoncé une «réponse exceptionnelle» pour «les saisonniers, les extras qui n'ont plus d'engagement depuis des mois, les précaires qui travaillaient les années précédentes mais ne retrouvent plus d'emplois». Il avait aussi évoqué «les jeunes qui n'arrivent à trouver ni emploi étudiant ni premier emploi», affirmant que «le plan 'un jeune, une solution' fera l'objet de moyens accrus».

L'exécutif a ainsi souhaité intensifier son soutien aux jeunes qui entrent sur le marché du travail. Une nouvelle aide va être déployée pour « les jeunes diplômés qui ont fini leurs études et qui ont de vraies difficultés, compte tenu de la crise, à trouver leur premier emploi» a indiqué le premier ministre. Cette aide se traduira par une «dispositif spécifique» avec à la fois un accompagnement personnalisé par Pôle emploi ou l'Association pour l'emploi des cadres (Apec) ainsi qu'une allocation financière qui pourra s'élever jusqu'à 500 euros par mois. Tout jeune qui se reconnaît dans cette situation pourra ainsi se tourner vers les deux organismes en charge de l'emploi pour en bénéficier.

La ministre du Travail, Élisabeth Borne, a cité le cas d'une «jeune diplômée» qui, en raison de la crise, aurait des difficultés à trouver un emploi. «Ses parents ne peuvent pas l'aider, elle finançait ses études par un petit boulot de serveuse, mais avec la crise elle ne trouve plus de travail, elle est donc sans ressources. Nous allons l'aider financièrement le temps de sa recherche».

En outre, le dispositif de garantie jeune – qui propose une allocation mensuelle d'un montant de près de 500 euros et un accompagnement renforcé en mission locale pendant un an aux jeunes de 16 à 25 ans qui ne sont «ni en emploi ni en études ni en formation» et «en situation de précarité financière» - va lui aussi être intensifié. «Nous doublerons l'année prochaine le nombre de bénéficiaires de la Garantie jeunes par rapport à ce qui était prévu en 2020» et «ce ne sont pas 100.000 mais au moins 200.000 jeunes» qui pourront ainsi en bénéficier, a annoncé le premier ministre.

Des ajustements pour le chômage partiel

Sur la prise en charge du chômage partiel, dont les règles doivent devenir moins favorables au 1er janvier, Elisabeth Borne a fait savoir que «les entreprises fermées administrativement continueront de bénéficier d'une prise en charge totale, sans limitation de durée», et évoque d'autres «ajustements» possibles.

Quant au télétravail, qui, depuis fin octobre, est «la règle» dans les entreprises qui le peuvent, elle affirme que «le protocole sanitaire concernant les entreprises va continuer à s'appliquer dans ses termes actuels jusqu'aux vacances de Noël». Pour la suite, elle note une «demande d'un peu plus de souplesse» et échangera lundi avec les partenaires sociaux sur ce point, évoquant «la possibilité de permettre aux salariés de revenir au moins un jour par semaine au bureau».

Football news:

L'AC Milan donnera le défenseur Conti Parme en location avec un rachat obligatoire pour 7 millions d'euros
Kuman à propos de l'élimination de Messi: je Ne sais pas combien de fois il est tombé dessus. Il a essayé de contourner, mais n'a pas réussi
Marseille est proche de louer Milic pour 8+3,5 millions d'euros sur 1,5 ans avec droit de rachat
Cooman about 2:3 avec Athletic: Ce n'est pas un pas en arrière. Barcelone montrera encore qu'il est sur la bonne voie
Griezmann a marqué 5 buts lors de ses 4 dernières finales
Messi est devenu fou: il a frappé son adversaire à la tête et a reçu le premier rouge de sa vie pour le Barça (753 matchs!)
Barcelone a foiré. Nous avons mal défendu, personne ne s'est dit. Griezmann sur 2-3 avec l'Athletic