France

Le plan de Martine Aubry pour la réouverture des terrasses lilloises

La maire de Lille a présenté le dispositif de la ville pour soutenir la reprise d'activité des bars et restaurants. Cela en insistant particulièrement sur la notion de prudence sur le plan sanitaire.

Les restaurateurs et patrons de bar lillois trépignent d'impatience. Ils reprendront à compter du 19 mai un semblant de normalité avec la réouverture des terrasses. Extensions, gratuité, job meetings piétonisation... Martine Aubry a présenté ce jeudi les contours de cette réouverture à l'occasion d'une conférence de presse. Et a insisté sur la notion de prudence.

•Extension des terrasses

On compte à Lille pas moins de 700 terrasses permanentes. Le 19 mai, comme au moment du premier déconfinement, l'offre sera enrichie de terrasses éphémères sur les places de stationnement. La Ville en a recensé 159 l'an dernier. De quoi permettre à davantage de professionnels de reprendre du service.

Depuis ce vendredi, a annoncé Martine Aubry, les restaurateurs qui le souhaitent peuvent effectuer une demande d'installation sur l'espace public. La mairie a en ce sens produit une liste non-exhaustive comportant une vingtaine de rues où ces aménagements lui semblent possibles: le boulevard Vauban, la place de la Nouvelle aventure, la rue de Solferino, etc. Elle tranchera au cas par cas.

Pour faciliter la reprise économique, la municipalité a outre décidé de rendre gratuits les droits de terrasse jusqu'au 30 septembre, pour un coût total de 750.000 euros.

•Des jobs meetings proposés

Sinistré par la crise, le monde de la restauration a perdu bon nombre de professionnels. À l'approche des réouvertures, "un certain nombre d'établissements se demandent comment ils vont retrouver des serveurs, des runners, des plongeurs", a souligné Martine Aubry.

Pour aider les restaurateurs à pourvoir les postes, "nous avons mis en place un job meeting. C'est-à-dire la rencontre entre les patrons des restaurants et un certain nombre de jeunes et de moins jeunes qui peuvent venir sur ces métiers. La première réunion a lieu demain (ce vendredi, NDLR). Nous avons déjà reçu 150 CV".

Selon Arnaud Deslandes, adjoint à la mairie en charge de la solidarité et de la cohésion des territoires, ces jobs meetings "vont s'étaler sur plusieurs semaines avant une montée en charge selon les besoins des commerçants".

•Piétonisation de l'hypercentre

C'est une démarche enclenchée depuis plusieurs mois maintenant qui devrait donner de l'espace aux terrasses: la piétonisation de l'hypercentre le samedi, de 11h à 19h. Martine Aubry souhaite poursuivre dans cette voie.

"On a fait une première expérimentation le 16 mai 2020. Ca a été globablement apprécié par les commerçants et par les riverains", assure l'élue socialiste.

Désireuse de "généraliser cette piétonisation temporaire", Martine Aubry et la mairie de Lille ont fait installer des bornes escamotables automatiques. Celles-ci détecteront les plaques des riverains autorisés à pénétrer sur le périmètre avec leur véhicule.

"À partir du 22 mai, les bornes vont fonctionner. Nous laissons néanmoins pendant quatre samedis des agents de la ville pour qu'ils puissent à la fois informer et expliquer comment ceux qui ont besoin de faire entrer leur voiture peuvent s'y prendre", a-t-elle fait savoir.

•Appel à la prudence

Martine Aubry se réjouit de la réouverture des terrasses. Mais l'édile a fait montre de méfiance compte tenu du contexte sanitaire. À ce jour, le taux d'incidence enregistré dans le Nord (273) reste supérieur à la moyenne nationale (215).

"Ça fait du bien de se retrouver. C'est d'abord ce qu'on pense le 19 mai, a-t-elle acquiescé. Mais ça fera d'autant plus du bien (si) tout le monde respecte les règles. On est encore (à un taux d'incidence) élevé en France." Si Lille fait partie des "grandes villes qui sont les moins touchées, en tout cas dans le Nord, ce n'est pas une raison pour se laisser aller et repartir vers des pratiques qu'on avait vues au retour de l'été dernier".

La maire promet de la fermeté envers les établissements qui ne respecteront pas les règles. "Je prends un exemple. Je les cible: les bars de la rue Royale. Il y en a qui respectent parfaitement. Il y en a, ça devient impossible." Et d'avertir: "La police ira les voir dès la semaine prochaine" dans une logique de prévention. "On sera sans pitié", a-t-elle lancé.

Florian Bouhot Journaliste BFM Régions

Football news:

Il se souvient de l'Euro 2004: il a failli se battre à la jonction, s'est défendu contre le jeune Cristiano et a compris l'excitation du Pont
Gareth Southgate: Nous ne devrions pas être des snobs de football. Le sélectionneur de l'Angleterre, Gareth Southgate, s'est exprimé sur le match de son équipe contre la Croatiebro-2020
Leonid Slutsky: je suis toujours convaincu que l'équipe de Finlande est l'outsider de notre groupe. Ils ont eu beaucoup de chance contre le Danemark
Je ne suis pas raciste! Après l'Euro 2020, Marko Arnautovic s'est excusé pour les insultes à l'égard des joueurs de l'équipe nationale de Macédoine du Nord
Gary Lineker: Mbappé est une Star mondiale, il remplacera Ronaldo, mais pas Messi. Leo fait des choses dont les autres ne sont pas capables
Le fan espagnol participe aux matchs de l'équipe nationale depuis 1979. Il est venu à l'Euro avec le fameux Tambour (aurait pu le perdre pendant le Lockdown)
Ronaldo a retiré le Coca-Cola sponsorisé lors d'une conférence de presse. Cristiano est dur contre le sucre-ne le vante même pas