logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
France

Le Vanuatu compte interdire les couches jetables

Le Vanuatu a annoncé vouloir interdire les couches jetables ainsi que les couverts en plastique, les gobelets en polystyrène, les touillettes en plastique et divers types d'emballages alimentaires à partir du 1er décembre.

Le Vanuatu, l'un des pays les plus vulnérables au changement climatique, a annoncé vouloir interdire les couches jetables à compter du 1er décembre pour réduire considérablement ses déchets et lutter contre la pollution. Le ministre des Affaires étrangères de l'archipel du Pacifique Sud, Ralph Regenvanu, a annoncé ce projet d'interdiction cette semaine lors d'une conférence à Port Vila. Il concerne aussi les couverts en plastique, les gobelets en polystyrène, les touillettes en plastique et divers types d'emballages alimentaires.

Les couches très présentes dans les déchets ménagers. Il a expliqué qu'une étude avait montré que les couches jetables étaient l'objet le plus présent dans les déchets ménagers de la capitale de l'archipel. "Les interdire va considérablement réduire la quantité de déchets plastiques", a expliqué le ministre dans un tweet.

Le Vanuatu très vulnérable. Le Vanuatu est un des pays au monde les plus directement confrontés à la menace du réchauffement climatique en raison de la montée des eaux due à l'élévation des températures. L'archipel défend en conséquence une politique environnementale très agressive. 

L'interdiction doit encore être approuvée. L'an dernier, il avait interdit les sacs plastique à usage unique. L'interdiction des couches jetables doit encore être formellement approuvée. Déchets non-compostables et non-biodégradables, les couches jetables constituent un défi environnemental majeur en raison de la quantité de plastique et de substances chimiques qu'elles renferment. Les déjections humaines qu'elles contiennent constituent aussi une source de pollution car elles échappent au retraitement dans les systèmes d'assainissement. 

Le procédé de fabrication des couches consomme par ailleurs beaucoup d'eau, mais aussi d'énergie, contribuant au réchauffement climatique. L'empreinte environnementale des couches jetables passe cependant au deuxième plan pour de nombreux parents qui les jugent beaucoup plus pratiques que les couches lavables réutilisables, pourtant beaucoup plus économiques.

Themes
ICO