Outre un budget de 25 milliards d’euros étalé sur dix ans, la loi de programmation de la recherche prévoit plusieurs réformes, dont :

La création de chaires de professeurs juniors, sur le modèle américain.

La création d’un CDI de mission scientifique, avec une durée de douze ans renouvelable.

La création d’un contrat post-doctoral public, de six ans maximum.

La création d’un contrat doctoral pour le secteur privé.

Une rémunération équivalente au minimum à deux fois le smic pour les nouvelles embauches de maître de conférences ou de chargé de recherche.

Une revalorisation de la rémunération des contrats doctoraux pour atteindre 20 % de doctorants en plus.