France

Les salariés de Bridgestone entre espoir et coups de massue

Après la signature d’un accord de méthode vendredi avec la direction, les salariés de Bridgestone ont reçu la visite de deux ministres ce lundi. Mais leur sort reste en sursis.

Par Laurie Moniez

Temps de Lecture 4 min.

Article réservé aux abonnés

C’est le début des montagnes russes. Depuis qu’ils ont appris brutalement, mercredi dernier, la fermeture de leur usine, les 863 salariés de Bridgestone à Béthune, dans le Pas-de-Calais, vacillent entre angoisses et espoirs. Il y a d’abord eu la violence de l’annonce de ces licenciements, prévus avant le deuxième trimestre 2021. Un vrai uppercut. Quelques heures plus tard, la condamnation unanime de ce plan de Bridgestone par les politiques de tous bords a redonné un peu de baume au cœur aux salariés et leurs familles.

Et puis lundi 21 septembre, dans l’après-midi, nouvelle montée d’espoir avec la venue à des ministres du travail, Elisabeth Borne, et de l’économie, chargée de l’industrie, Agnès Pannier-Runacher. Au terme d’un échange en visioconférence avec la direction Europe du fabricant japonais, restée à Bruxelles, les deux ministres ont annoncé en chœur la bonne nouvelle à 17 heures : « La direction de Bridgestone a dit qu’elle était prête à ouvrir avec nous des scénarios alternatifs. » Soulagement pour les salariés. « Quelque chose s’est passé, a lancé Stéphane Six, secrétaire du CSE. On va faire bloc contre cette décision injuste. Aujourd’hui, la direction de Bridgestone est dans le dialogue. »

Lire aussi

Mais au même moment, une phrase extraite du communiqué de presse de Bridgestone Europe a replongé les salariés dans l’angoisse : « Le projet de cessation totale d’activité est (toutefois) la seule option qui permettrait de répondre à la surcapacité de production structurelle de Bridgestone et donc de sauvegarder la compétitivité de ses opérations en Europe. » Nouvel uppercut pour les salariés. Il aura fallu attendre 17 h 49, et probablement une série de coups de téléphone des ministères, remontés contre Bridgestone, pour qu’une déclaration complémentaire de Laurent Dartoux, président de Bridgestone EMIA (Europe Afrique et Moyen-Orient), tombe : « Notre priorité est la recherche active et de manière approfondie de projets alternatifs de reconversion du site, avec et sans Bridgestone, et de travailler à la revitalisation du territoire. »

« Tout est encore envisageable »

Ce couac signifie-t-il que Bridgestone ne reviendra pas sur sa décision de fermer son site de Béthune ? « Les élus, et notamment les ministres, nous ont dit que la direction de Bridgestone Europe était d’accord pour lancer une étude contradictoire, espère Pauline Brocart, avocate du CSE. Tout est encore envisageable. » Stéphane Ducrocq, avocat de l’intersyndicale, ajoute : « S’ils refusent d’investir ici, ils pourraient avoir plus à payer pour les licenciements abusifs. » L’avocat estime en effet que le motif économique ne tient pas pour justifier la fermeture du site, notamment s’il est regardé à l’échelle du groupe qui a réalisé près de 2,5 milliards d’euros de bénéfices nets en 2019.

Il vous reste 46.9% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

Découvrir les offres multicomptes

Football news:

Zénith doit protéger Semak. Il pourrait devenir une légende comme Semin pour Loco. L'Entraîneur de Riga, Ravil sabitov, a exprimé son soutien à son homologue Sergueï Semak, dont le Zénith a perdu mercredi le Borussia Dortmund (0-2) en Ligue des Champions
Dans l'état de morelos a marqué le 21e but en compétitions de l'uefa pour les Rangers, égalant le record de Маккойста
Tottenham a été le premier parmi les clubs de la premier League à perdre dans la saison de la coupe d'Europe
Arsenal n'a pas manqué à domicile pour la première fois depuis le 1er juillet. Le gardien Runarsson a fait ses débuts pour les londoniens
Sandro Tonali: Milan sur la crête de la vague. Le t-shirt de Rossoneri est pressant, mais je prends forme
Le conseiller Kadyrov a frappé le juge à l'aine et son fils a été renvoyé d'akhmat et banni pendant trois ans. Au début, ils ont tous nié
Il s'Agit de la deuxième défaite de l'équipe dirigée par Massimo Carrera dans le tournoi - lors du tour de départ, la victoire a été célébrée par Braga (3-0). Ainsi, en deux matches, les grecs ont manqué 5 buts et marqué 1