Tesla a dévoilé des chiffres encourageants pour le deuxième trimestre de l'année, malgré la crise liée au coronavirus qui a gelé une bonne partie de l'activité pendant la période.

La crise liée au coronavirus a frappé le secteur automobile de plein fouet. Le ralentissement économique observé a par exemple forcé Ford à repousser le lancement européen de son SUV Mach-E et a pratiquement condamné la startup Byton. Dans ce contexte particulièrement difficile, Tesla est quand même parvenu à faire bonne figure à en croire le communiqué publié le 2 juillet. Ainsi, Tesla a produit 82 272 voitures et en a livré 90 650 entre avril et juin.

Tesla avait fermé ses usines américaines à compter du 24 mars face à la pression des autorités et alors que les conditions sanitaires ne cessaient d’empirer dans le monde. Les lignes ont repris progressivement à compter de début mai, d’abord en opposition des règles du comté d’Alameda. Après l’apparition du coronavirus, Elon Musk s’est longtemps opposé aux mesures de confinement. Nul doute que la structure installée à Shanghai a dû aider à maintenir la cadence, la Chine étant sortie de la crise bien avant.

.size-large.wp-image-471991{display:none;}
Tesla Model Y // Source : Tesla

Tesla défie les pronostics

«  Tandis que notre usine à Fremont a été fermée pendant le trimestre, nous sommes parvenus à augmenter la production aux niveaux d’avant », explique Tesla. Du côté des livraisons, les analystes s’attendaient à un volume compris entre 72 000 et 83 000 selon l’optimisme de chacun. Avec 90 650 véhicules arrivés à bon port, le constructeur a fait beaucoup mieux qu’attendu. On rappelle quand même que Tesla avait terminé l’année 2019 sur les chapeaux de roues : 104 891 voitures produites pour 112 000 livrées. Le coronavirus l’a empêché de poursuivre sur cette lancée en 2020. 

S’ils sont positifs, ces deux indicateurs ne disent rien des résultats financiers de Tesla en ce qui concerne le deuxième trimestre de cette année. Ils seront annoncés à une date ultérieure, comme le fait toujours l’entreprise. Durant le Q1, elle avait surpris tout le monde en enregistrant un tout petit profit de 16 millions de dollars. Il avait été attribué en partie au Model Y, voiture déjà rentable grâce à son architecture très proche de celle de la Model 3.

.size-large.wp-image-634706{display:none;}
Tesla bourse du 2 juillet 2020 // Source : Capture d’écran du 2 juillet

En défiant les pronostics, Tesla a déjà fait un bond à la bourse : l’action a augmenté de plus de 8 % au moment où nous écrivons ces lignes.