logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
France

Mika : Ce moment où il pleurait chaque fois avant de chanter...

C'est un Mika à coeur ouvert qui s'est confié sur les ondes de RTL dans l'émission "Laissez-vous tenter". L'indéboulonnable juré de "The Voice" est revenu sur ses débuts délicats dans la musique. Celui qui sort en octobre prochain son nouvel opus baptisé "I am Michael Holbrook" a révélé être dyslexique et avoir à l'époque toute les peines du monde à déchiffrer les partitions de son professeur. Ne sachant plus comment s'y prendre, ce dernier lui envoya sa femme, chanteuse d'opéra, qui lui donna un précieux conseil.  "Elle m'a dit : 'Si tu ne sais pas lire les notes, chante les notes. Et tout à coup, quand je chantais, et bien je pouvais jouer Frère Jacques au piano." s'est remémoré l'artiste.

Une fois convaincu de son talent, le jeune Mika fut ensuite largement poussé par sa mère qui croyait beaucoup en lui mais ne lui laissait pas beaucoup de répit. "Il y a un moment où je pleurais chaque fois avant de chanter, chaque fois avant de faire un cours, je m’entraînais 3 heures par jour et c’est ma mère qui me faisait répéter. Une heure de respiration et deux heures de chant" a-t-il indiqué.

Finalement, l'interprète de "Relax, Take it Easy" a appris par lui-même à faire la part des choses et à prendre du plaisir même dans la difficulté. "Je ne pleurais plus parce que je réalisais que la vie serait beaucoup plus triste et beaucoup plus difficile sans ce pouvoir qu'était le chant." a-t-il confié.

 

T.L

All rights and copyright belongs to author:
Themes
ICO