France

"Moderne" et "audacieux" : la classe politique dit "au revoir" à Valéry Giscard d'Estaing

VGE Giscard
Les responsables politiques de différents partis ont rendu hommage à Valéry Giscard d'Estaing, mort à l'âge de 94 ans. © PHILIPPE WOJAZER / AFP
Après l'annonce de la mort de Valéry Giscard d'Estaing, mercredi soir, de très nombreux politiques ont réagi à la mort de l'ancien président de la République à l'âge de 94 ans. En premier lieu, les responsables d'aujourd'hui, dont beaucoup se revendiquent du centrisme, saluent son "audace" réformatrice de la France des années 1970.

Depuis mercredi soir et l'annonce de la mort de Valéry Giscard d'Estaing, les hommages se multiplient à l'endroit de l'ancien président de la République, qui s'est éteint à l'âge de 94 ans des suites du coronavirus. Si beaucoup de centristes loue son "audace" et sa capacité de "réforme" dans la France des années 1970, d'autres, qui ne se revendiquent pas de sa mouvance politique, préfèrent insister sur les marqueurs de son quinquennat, comme l'abaissement de la majorité à 18 ans ou la légalisation de l'Interruption volontaire de grossesse. Une minute de silence a d'ailleurs été observée à l'Assemblée nationale.

La minute de silence à l'Assemblée nationale 

Les réactions de la classe politique

" L'idéal européen perd l'un de ses fondateurs "
" Il avait tous les dons "

François Bayrou (président du MoDem) : "Valéry Giscard d'Estaing avait tous les dons. Il dominait presque naturellement par sa prestance, sa distinction, sa langue, la vivacité de son intelligence et la force de ses intuitions. Pour des générations entières, notamment pour ceux qui se sont engagés auprès de lui dans leur jeunesse, il a fait souffler un grand vent de modernité sur la société française et fait naître un immense espoir de dépassement et de rassemblement."

Rachida Dati, maire LR du 7e arrondissement de Paris : "Engagement en faveur de l’Europe, des droits des femmes, des droits des jeunes, en gardant toujours à l’esprit cette 'certaine idée de la France' qui nous manque tant aujourd’hui : c’était Valéry Giscard d’Estaing."

Christian Estrosi, maire LR de Nice, sur Twitter : "Au revoir, Président Valéry Giscard d’Estaing. Résolument proche des Français dont il a présidé aux destinées de 1974 à 1981, nul ne peut nier, qu'importe ses convictions politiques, qu'il aura contribué à façonner la Vème République."

Football news:

Conte about 2:1 avec Milan: avant le but gagnant, le résultat était injuste. Leur gardien de but est le meilleur joueur du match
Mikel Arteta: Arsenal a bien fait, mais a perdu. Les victoires donnent confiance
Nicolo Barella: nous avons Prouvé que nous sommes plus forts que Milan
Va t'occuper de tes conneries vaudou, petit con. Ibrahimovic-Lukaku pendant le match de coupe
Pioli sur la défaite de l'inter: la seule différence était l'élimination. A égalité, il pourrait y avoir n'importe quel résultat
L'UEFA n'envisage pas de renoncer à l'Euro dans 12 villes. D'autres options ne sont pas souhaitables
Eriksen a marqué pour l'inter Milan pour la première fois en près de six mois - Milan en coupe à la 97e minute de pénalité