France

Mort de Valéry Giscard d’Estaing : retour sur sa carrière en images

vidéo L’ancien président de la République est mort le 2 décembre, à l’âge de 94 ans. Retour, en images, sur l’ascension politique, les réussites et les échecs de la carrière du « président moderne ».

Valéry Giscard d’Estaing est mort mercredi 2 décembre, à 94 ans. Après une ascension politique menée à un rythme soutenu, le président de la République a laissé place à l’homme marqué par l’échec de 1981, trouvant dans l’Europe un autre rôle à sa mesure.

Prônant une « société libérale avancée », le nouveau président, elu en 1974, fit notamment voter l’abaissement de la majorité de 21 ans à 18 ans, la dépénalisation de l’avortement, encadrant l’interruption volontaire de grossesse (IVG), défendue avec force par sa ministre de la santé, Simone Veil, l’élargissement du droit de saisine du Conseil constitutionnel et la fin de l’ORTF.

Sa politique internationale fut marquée par le renforcement de la construction européenne. Grâce au soutien du chancelier fédéral allemand, Helmut Schmidt, il fut aussi à l’origine de la création du Conseil européen, en décembre 1974.

Le Monde

Contribuer

Services

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

Découvrir les offres multicomptes

Football news:

Le défenseur russe Daniil chalov va poursuivre sa carrière dans le championnat de Serbie
Barcelone ne signera pas Garcia cet hiver en raison de problèmes financiers
Rogers à propos du match nul contre Everton: Pas de chance que Leicester n'ait pas marqué le deuxième but
Ancelotti sur 1-1 avec Leicester: je ne me souviens pas que Hamez avait déjà marqué avec le droit
Andrea Pirlo: lors de ma saison 1 à la Juve, nous étions à la traîne de l'AC Milan, mais nous avons pris le titre. Tout dépend de nous
Le juge s'est trompé deux fois. De Gea a été poussé, et avec notre but annulé, il n'y avait pas de faute. Sulscher sur la perte de Sheffield
Maguire sur la défaite de Sheffield: On a donné deux buts à l'adversaire, on n'a pas joué au niveau qu'on attendait