France

On connait le premier leader du Rallye du Var... et ce n'est pas Sébastien Loeb

Sur des routes gorgées d'eau et parsemées de nappes de brouillard, l'espoir russe Nikolay Gryazin a fait forte impression en devançant le grandissime favori, 2e à 2''4, ce vendredi 22 novembre.

On attendait la Hyundai i20 Coupé WRC de Sébastien Loeb. Et on a vu la Skoda Fabia R5 de Nikolay Gryazin.

Déjà remarqué l'an dernier sur les routes du massif des Maures (4e), le pilote russe de 22 ans aime décidément les épreuves spéciales varoises. Encore plus lorsque celles-ci sont truffées de pièges humides.

Comme prévu, le ciel s'est déchaîné, ce vendredi après-midi, d'un bout à l'autre des trois ES composant la première étape du Rallye du Var 2020.

"Grosse pluie, aquaplaning, brouillard: c'était l'enfer, vraiment très compliqué", a expliqué Loeb, dont le tableau de chasse ne compte pour l'instant qu'un meilleur temps, contre deux à l'actif de son inattendu rival.

"Nous sommes là pour affiner des réglages, donc je n'ai pas pris de risques inutiles. Même si les pneus du championnat de monde que nous utilisons offrent un peu moins de grip, je suis surpris par les chronos de Gryazin. Les écarts creusés par rapport aux autres (la Citroën C3 R5 de Yoann Bonato, le vainqueur de l'édition 2018, est 3e à 22''6, ndlr) démontrent qu'il attaque très fort. Peut-être ne voit-il pas la pluie..."

La deuxième étape comprendra ce samedi sept secteurs sélectifs. Dans des conditions météo dantesques qui devraient perdurer, voire empirer...