France

Paris: nouvelle manifestation nocturne de policiers en colère

Les "nuiteux" réclament une revalorisation salariale et de meilleures conditions de travail.

Ils sont appelés "les nuiteux". Les policiers travaillant la nuit se sont une nouvelle fois rassemblés dans la nuit de lundi à mardi à Paris, cette fois devant le cimetière du Père-Lachaise, dans le 20e arrondissement de la capitale. Ils réclament une revalorisation salariale et de meilleures conditions de travail.

"Payé moins d'un euro de l'heure"

Ils sont environ 20.000 policiers, femmes et hommes, "à travailler la nuit, les week-ends, jours fériers compris, au détriment de la famille", souligne l'un d'entre-eux auprès de BFMTV, avant d'ajouter:

"Un policier nuiteux en France est payé moins d'un euro de l'heure (le montant de la prime de nuit, ndlr). Il n'y a aucune entreprise en France où les salariés accepteraient cette rémunération. On demande donc un vrai statut de nuiteux, de vraies conditions de travail et une reconnaissance surtout, ce qui nous manque à l'heure actuelle", explique-t-il, sous couvert d'anonymat.

Le mouvement, démarré dimanche soir, va se poursuivre toute la semaine.

10 millions d'euros déjà promis

Fin juillet, Emmanuel Macron avait annoncé, lors d'un déplacement surprise dans deux commissariats parisiens une indemnité pour les "effectifs de police nationale mobilisés la nuit".

Sur proposition de Gérald Darmanain, une enveloppe de 10 millions d'euros spécifique avait été dévoilée. Il s'agissait d'une des revendications exprimées par les syndicats de police lors de leur rencontre avec le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin le 20 juillet. Cette indemnité "sera prévue dans le projet de loi de finances de 2021", précisait alors le communiqué de presse du ministère de l'Intérieur.

Esther Paolini Journaliste BFMTV

Football news:

Agent Lukaku: Romelu est le meilleur attaquant du monde en ce moment
Marcus Rashford est fier de toute l'Angleterre, de la reine à Jürgen Klopp. Il a de nouveau nourri les enfants à travers le pays - et a reçu l'Ordre
Pjanic-habibu: Bonne chance, mon frère. Inshallah, nous allons gagner
Klopp à propos de la charité de Rashford: j'Espère que maman en est fière. Je suis fier
Troy Dini: On m'appelait un connard noir et les réseaux sociaux disaient que ce n'était pas du racisme. Les entreprises veulent-elles changer cela?
Miralem pjanic: Sarri n'a pas fait confiance aux joueurs de la Juventus. C'est dommage quand les gens sont mal évalués
Wenger sur la raison pour laquelle Mourinho n'a pas mentionné dans le livre: Ne voulait pas parler de José, Klopp ou Pepa parce qu'ils travaillent encore