France

PHOTOS. Comment l'écoute sous-marine moderne est née à Bandol

À bord des torpilleurs et submersibles déployés dans la baie par la Marine, le capitaine de frégate Camille Papin Tissot met au point, à l’été 1917, une méthode de microphone révolutionnaire.

l’époque, les Bandolais se pressaient nombreux sur le port pour visiter les sous-marins et les torpilleurs à quai. C’était une distraction en période de guerre", illustre l’historien Jean-Marie Schneider, qui s’est intéressé à un pan méconnu de l’histoire locale (1) au rayonnement international.

De 1917 à début 1919, une école d’écoute sous-marine fut en effet créée et fonctionna à Bandol. Dans un contexte où les frontières de la Première Guerre mondiale se déplaçaient sous les mers, avec une nette prédominance allemande (voir encadré) et où les navires de surface devaient communiquer avec les submersibles.

De 1917 à début 1919, les sous-marins et torpilleurs amarrés dans le port ou croisant dans la baie font le spectacle et sont visités!
De 1917 à début 1919, les sous-marins et torpilleurs amarrés dans le port ou croisant dans la baie font le spectacle et sont visités! Repro DR

Deux sous-marins et trois torpilleurs

Un retard dont l’amirauté était consciente, comme en témoigne le lieutenant de vaisseau Baule, de la recherche scientifique et du Centre d’étude de la marine à Toulon, département Recherches et inventions, qui écrit: "Les débuts de la guerre sous-marine nous trouvèrent dénués de tous moyens de détection ; le Département se préoccupa aussitôt d’établir un laboratoire de recherche pour résoudre ces problèmes nouveaux".

Le capitaine de frégate Camille Papin Tissot, précurseur de la télégraphie sans fil, qui établit les premières liaisons radios opérationnelles françaises en mer, mit au point dans la rade de Bandol à l’été 1917, « une méthode révolutionnaire de microphonie sous marine ».
Le capitaine de frégate Camille Papin Tissot, précurseur de la télégraphie sans fil, qui établit les premières liaisons radios opérationnelles françaises en mer, mit au point dans la rade de Bandol à l’été 1917, « une méthode révolutionnaire de microphonie sous marine ». Repro DR

Très concrètement, une décision ministérielle du 19 janvier 1916 crée dans un premier temps à Toulon un Centre d’expériences et d’études maritimes et T.S.F. (Transmission sans fil) qui s’établit dans les locaux de l’école des officiers et utilise les laboratoires du Centre d’études pratiques sous-marines.

Centre qui déploie les sous-marins Cigogne (du 27 mars au 4 avril 1917), Argonaute ; les torpilleurs 310, 349 et Marteau. Quelques mois plus tard, l’unité, rebaptisée Centre d’études physiques, est rattachée à la Direction des inventions qui y dépêche plusieurs savants.

"Divers appareils d’écoute, et notamment l’hydrophone à écoute directe Walser, y furent mis au point. Leur emploi nécessita la création d’une école spéciale dite École d’écoute, qui fut installée à Bandol le 25 mars 1917", relate Jean-Marie Schneider.

Les résultats ne se font pas attendre. Avant son décès, le 2 octobre 1917, le capitaine de frégate Camille Papin Tissot, précurseur de la télégraphie sans fil, qui établit les premières liaisons radios opérationnelles françaises en mer, met au point dans la rade de Bandol à l’été 1917, "une méthode révolutionnaire de microphonie sous-marine, qui constitue les bases de la discipline telle que nous la connaissons aujourd’hui!", s’exclame l’historien.

En 2017, la Direction des inventions mène des expériences d’écoutes sous-marines, sous la direction de Jean Perrin.
En 2017, la Direction des inventions mène des expériences d’écoutes sous-marines, sous la direction de Jean Perrin. Repro DR

Câble relié à une cabane sur le port

Pour réaliser les expériences, les appareils étaient installés dans une cabane sur le port de Bandol, parfois à bord du Manévil, navire auxiliaire, en fait un trois-mâts, goélette mixte jaugeant 90 tonneaux.

"La cabane était reliée par câble à un micro mouillé à environ 500 mètres de la jetée. Les essais étaient menés avec le concours du sous-marin et du torpilleur de l’école d’écoute, mouillant dans la rade", conclut Jean-Marie Schneider.

De là à dire que les travaux bandolais furent décisifs pour gagner la guerre en mer... L’école fut supprimée le 4 janvier 1919 et un Comité des recherches et inventions intéressant la Marine fut créé en juin 1919 à Paris.

"’ordonne de commencer le 1er février la guerre sous-marine sans restriction avec la plus grande énergie".

Le 9 janvier 1917, le Kaiser Guillaume II met l’Europe en état de blocus maritime. En 1914, les U-Boot allemands sont de redoutables navires, fiables et endurants, sans égaux dans les autres marines, maître des mers.

Football news:

Faty est devenu socio Barça, mais ne pourra pas voter aux prochaines élections
José Mourinho: certains joueurs de Tottenham, venus rendre visite à LASK, Ludogorsk, pensent qu'ils n'ont pas leur place là-bas
Pioli à propos de 4:2 avec le Celtic:l'AC Milan n'a pas perdu la tête à 0:2 et a continué à jouer en équipe
Messi sera au PSG l'an prochain. Journaliste de RMC Sport à propos de l'attaquant du Barça
Suarez a passé un test de coronavirus négatif et sera de retour dans le groupe général de l'Atlético demain
Chelsea est prêt à vendre Rüdiger et Tomory en hiver. L'allemand s'est intéressé à Barcelone
Çalhanoğlu a marqué 18 buts en 7 ans. Seul Messi (36) est le plus grand parmi les joueurs du top 5 de l'Europa League