France

Quatre policiers de Seine-Saint-Denis mis en examen et placés sous contrôle judiciaire

QUATRE POLICIERS DE SEINE-SAINT-DENIS MIS EN EXAMEN ET PLACÉS SOUS CONTRÔLE JUDICIAIRE
Quatre fonctionnaires de police de la Compagnie de sécurisation et d'intervention de Seine-Saint-Denis (CSI 93) ont été mis en examen jeudi pour faux et usage de faux en écriture publique et atteinte arbitraire à la liberté individuelle par personne dépositaire de l’autorité publique, annonce le parquet de Bobigny dans un communiqué. /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier

BENOIT TESSIER

PARIS (Reuters) - Quatre fonctionnaires de police de la Compagnie de sécurisation et d'intervention de Seine-Saint-Denis (CSI 93) ont été mis en examen jeudi pour faux et usage de faux en écriture publique et atteinte arbitraire à la liberté individuelle par personne dépositaire de l’autorité publique, annonce le parquet de Bobigny dans un communiqué.

Ils ont été placés sous contrôle judiciaire avec interdiction notamment de se rendre dans des locaux de police du département de Seine-Saint-Denis, sauf en tant que plaignant ou mis en cause ou témoin dans une procédure d’enquête.

Ils ont également interdiction d'entrer en contact les uns avec les autres.

L'un d'entre eux a également été mis en examen pour violences volontaires en réunion par personne dépositaire de l’autorité publique suivie d’une incapacité totale de travail supérieure à 8 jours, précise le parquet.

Un autre va devoir répondre des chefs de violences volontaires en réunion suivie d’une incapacité totale de travail inférieure ou égale à 8 jours, violences volontaires en réunion par personne dépositaire de l’autorité publique suivie d’une incapacité totale de travail supérieure à 8 jours et transport et détention non autorisés de stupéfiants, en l'occurrence du cannabis.

Un troisième enfin est également poursuivi pour vol par personne dépositaire de l’autorité publique à l’occasion de l’exercice de ses fonctions (téléphone portable) et violences volontaires en réunion par personne dépositaire de l’autorité publique suivie d’une incapacité totale de travail inférieure ou égale à 8 jours.

Les quatre policiers de cette unité de police urbaine avaient été déférés dans la journée devant un juge d’instruction dans le cadre d’une information judiciaire ouverte contre X le 13 septembre dernier pour des faits commis à Saint-Ouen le 30 mai 2019.

Selon la presse, ils sont soupçonnés d'avoir racketté des trafiquants de drogues, d'avoir rédigé de fausses procédures contre eux et de les avoir frappés.

(Henri-Pierre André, édité par Jean-Michel Bélot)

Commenter Commenter

Football news:

En Roumanie, champion spécial: tout a été décidé dans un match dont le format a été choisi 3 heures avant le coup de sifflet
Danny rose: la police m'a arrêté la semaine Dernière: Est-ce une voiture volée? Où avez-vous pris?. Et cela arrive régulièrement
Barcelone a refusé de vendre pour 60 millions d'euros la Trinca U achetée à Braga pour 31 millions
Chelsea affrontera Everton pour la Région. Le Real est prêt à le vendre
L'Espanyol a demandé à La Liga d'annuler le départ. Les catalans étaient dans la zone de relégation dès le cinquième tour
L'inter n'a pas encore décidé de l'avenir de conte. Tout le monde décidera après la Ligue Europa
Haji a démissionné de son poste d'entraîneur de Viitorul