France

Quels jouets de Noël vont être introuvables dans quelques jours?

Trois jouets qui cartonnent déjà pour Noël.

Trois jouets qui cartonnent déjà pour Noël. - Mattel

Avec le confinement, les achats de jouets de Noël n'ont pas encore vraiment débuté pour les consommateurs français et pourtant certains produits sont déjà difficilement trouvables voire en rupture définitive.

"J'en ai commandé 30.000 exemplaires mais je sais que je ne les aurai pas, c'est en rupture partout." Thierry Le Lan, le directeur des achats de King Jouet bataille avec Mattel depuis plusieurs semaines pour avoir quelques exemplaires de Barbie Color Reveal, le jouet qui s'arrache depuis des semaines. Mais il ne se fait guère d'illusion. La poupée de Mattel qui se révèle une fois qu'on l'a immergée dans l'eau est introuvable depuis le mois d'octobre.

Initialement fixé à 20 euros, le prix de certains modèles de cette Barbie a grimpé à plus de 80 euros fin octobre sur Amazon avant d'être totalement indisponible. Quelques vendeurs tiers la vendent encore, mais avec des frais de livraison de plus de 20 euros, soit plus cher que le prix initial de la poupée.

Lancé en mars, ce nouveau concept de Barbie à collectionner a immédiatement fait un carton. Et si les ruptures sont arrivées très tôt c'est que Mattel n'a pas pu produire suffisamment avec le ralentissement de la production lié à la crise sanitaire.

"C'est un succès mondial, les capacités de production ont explosé, assure Thierry Le Lan. C'est un produit qu'on n'a peut-être pas estimé à sa juste valeur aussi. On en a au final vendu cinq moins que ce qu'on aurait pu."

Si les enseignes de jouets assurent qu'il n'y aura pas de pénurie de jouets, elles reconnaissent qu'il y aura comme chaque année des ruptures sur certaines références phares. Peut-être un peu plus cette année avec les difficultés causées par la crise sanitaire pour la production et l'acheminement.

"Des ruptures on en a chaque année, précise Philippe Gueydon, le directeur général de King Jouet. Sur les 8000 références qu'on propose en magasin, cela concerne en général une vingtaine de produits, cette année ça va peut-être monter à 40-50 mais pas plus."

Les Lego Mario devraient aussi en faire partie. Le partenariat entre le fabricant danois de jouets et la société japonaise Nintendo rencontre un très grand succès depuis la sortie de la gamme en août. Déjà numéro 3 des ventes chez King Jouet, le starter-pack qui coûte tout de même 60 euros sera introuvable d'ici quelques jours.

"On sera en rupture dans quelques jours, assure Thierry Le Lan de King Jouet. Il va nous manquer plusieurs milliers de pièces pour finir l'année."

Peluches et poupées Lol en baisse

D'autres produits sont déjà en tension, comme l'ours interactif Cubby de Hasbro. Lancé en 2019, ce produit à mi-chemin entre la peluche et le jouet électronique était déjà introuvable à Noël dernier malgré son prix relativement élevé de 70 euros. Cette année, la plupart des enseignes le proposent moins cher (60 euros) et les quantités risquent d'être insuffisantes.

"On ne le voit pas encore dans le top de nos ventes mais il va monter, assure Franck Mathais de JouéClub. C'est un produit cher et les gens n'ont pas encore commencé massivement à faire leurs achats de Noël."

Pour avoir des quantités suffisantes sur la fin de l'année, les enseignes spécialisées de jouets se fournissent dans des circuits parallèles comme des revendeurs et des grossistes à l'étranger. C'est le cas pour l'ours Cubby qui est sorti il y a plus d'un an et pour lequel des stocks ont pu être constitués en début d'année.

Si la crise et le confinement ont créé des tensions dans la chaîne d'approvisionnement, ils ont aussi changé les habitudes des consommateurs. Certains produits sont moins achetés cette année que les précédentes. Les peluches classiques notamment. Les ventes sont en baisse de 30% par rapport aux années précédentes. Il s'agit de produits qu'on achète plutôt en magasin après les avoir touchés. Or avec la fermeture des points de vente et les craintes liées à l'hygiène (les peluches ne sont pas sous emballage), les consommateurs s'en détournent. Idem pour les achats d'impulsion, les produits à moins de 20 euros.

"Tous ces produits là se sont effondrés, explique Thierry Le Lan. Les poupées Lol par exemple ont chuté de 40% de même que les jeux de cours de récré comme les ficelles Ztringz. En 2019, il s'en était vendu 1 million de pièce, cette année rien du tout. Les écoles ont été longtemps fermées, maintenant ce sont les magasins. C'était pas l'année des achats d'impulsions."

A défaut de Barbie, les parents pourront toujours au moins trouver des poupées dans les magasins.

Football news:

Jouer sur des pelouses artificielles n'est pas du football. Avant le match contre Cornell de division 3
L'APL a voté pour l'introduction de deux remplacements en raison de commotions cérébrales
Klopp sur 0-0 avec Manchester United: Pas de catastrophe, pas d'idéal. Il y a beaucoup de bonnes choses à jouer à Liverpool, mais personne ne s'en soucie
Ronald Koeman: j'Espère que la disqualification de Messi sera réduite. Je pense qu'il y a quelque chose à contester
Arsenal a résilié son contrat avec Socrates
Miranczuk fait ses débuts en Serie A avec l'Atalanta lors d'un match contre l'Udinese. Il a été remplacé à 9 reprises par le Milieu de terrain Alexei Miranchuk, qui évoluera au sein de l'Atalanta lors du 10e match de Serie A contre l'Udinese
Le président de l'UEFA, Karl-Heinz Rummenigge, a déclaré que l'Euro 2020 pourrait se dérouler dans un seul pays cette année