France

Renaud Muselier ouvert à un report des élections régionales


Le chef de l’état avait « ouvert le débat » lundi d’un possible report des élections régionales prévues en mars 2021, probablement à l’automne 2022, après l’élection présidentielle. Pour Emmanuel Macron, ce report serait justifié par l’intérêt général, à « un moment où nous devons tous être mobilisés pour la relance du pays », avait rapporté l’Élysée après que le président a reçu M. Muselier, président LR de la région Sud-Provence-Alpes-Côte-d’Azur, et François Bonneau, président délégué des Régions de France. « Nous avons échangé sur le calendrier électoral afin qu’il ne percute pas la relance », confirme Renaud Muselier dans une lettre ouverte publiée par Libération. « S’il faut soigneusement peser le pour et le contre d’une telle idée, il ne me semble pas qu’elle doive être d’emblée rejetée », écrit-il, jugeant qu’elle « peut s’inscrire dans une logique d’intérêt général pour notre pays », car « la situation est grave ».

« Sans les régions, la France ne pourra pas se redresser », estime-t-il. « (...) Et nous l’avons prouvé dans cette période de crise par notre réactivité, notre agilité, notre efficacité, sans esprit de polémique et avec un seul moteur : l’action et les résultats », poursuit le président des Régions de France.

« Ni chantage ni petits arrangements »


Malgré les protestations de certains de ses homologues, notamment dans son propre camp, qui dénoncent une manœuvre politique du chef de l’état pour tenter d’évincer de potentiels concurrents lors du scrutin présidentiel, Renaud Muselier entend parvenir à une solution concertée. Rencontré hier en marge de l’inauguration du centre de maintenance TER de Marseille-Pautrier (lire en page 8), il a confirmé vouloir « réfléchir, et essayer de trouver des solutions ». « On a les capacités, nous, régions, de faire ruisseler les fonds des plans nationaux en allant au plus profond des filières. S’ajoutent à cela les Contrats de plan État région (CER) qui vont être signés pour la période 2021-2027 plus les fonds européens, ce qui permet de disposer de marges de manœuvre : il faut se donner confiance. »


Par ailleurs, pour l’édile LR, le chantier envisagé par l’Élysée d’une « décentralisation réelle, grande, forte, en s’appuyant sur les territoires, ne peut pas se faire en trois mois. Est-ce crédible ? Cela mérite d’être étudié ». Si le report envisagé ne fait pas encore consensus, le débat est déjà parasité alors que plusieurs présidents de régions ont indiqué à la presse, citant M. Muselier, que le président aurait conditionné l’aide financière de l’état aux régions au soutien de celles-ci pour un report du scrutin au-delà de 2022. Renaud Muselier a « récusé formellement » ces déclarations, indiquant dans sa lettre qu’« il ne saurait y avoir ni chantage ni petits arrangements ».

B.G. avec AFP

Football news:

Mandžukić est intéressé par Fenerbahçe et Galatasaray. Il est également revendiqué par Loco et Milan
Messi veut terminer sa carrière au Barça. Bartomeu pense que Leo ne partira pas dans un an
Gasperini sur l'Atalante: nous Voulons aller en Ligue des Champions et battre le record du Club de points en Serie A
Hamez pourrait quitter le Real Madrid pour 25 millions d'euros. Il y a un an, l'Atlético et le Napoli lui offraient entre 45 et 50 millions de dollars.Le milieu de terrain du Real Madrid, Hamez Rodríguez, devrait changer de Club à la fin de la saison
Gattuso à propos de Napoli: Nous devons développer la mentalité des gagnants
L'avant-garde a félicité le Zénith pour le titre: il est Temps de s'aligner et de prendre la coupe Gagarine
Entraîneur d'Orenbourg Pro 0-1 avec Rubin: Moralement dévasté, on aurait pu faire match nul